Ces propriétaires de gîtes offrent des séjours aux étudiants pour leur changer les idées

Ces propriétaires de gîtes offrent des séjours aux étudiants pour leur changer les idées

SOLIDARITÉ - Dans le Maine-et-Loire, des hôteliers et des propriétaires de gîte offrent gratuitement des séjours aux étudiants. Marion et Chloé ont profité de ce nouveau dispositif. Reportage.

Marion et Chloé sont étudiantes à Angers. Elles ont découvert sur Internet l’annonce de Liliane, qui propose son gîte gratuitement aux étudiants le temps d’un court séjour. Cela leur permet de fuir leur quotidien après de longues semaines enfermées chez elles à travailler leurs cours. "Quand on est dans notre appartement, on est un peu dans une petite prison dorée, c’est toujours le même décor, c’est lassant, c’est déprimant de voir toujours la même chose et d’avoir un quotidien un peu monotone", raconte Chloé.

Toute l'info sur

La France à l'épreuve des variants du Covid-19

Les dernières actualités sur la pandémie

Une vingtaine d’hôteliers et de propriétaires de gîtes proposent gracieusement leurs hébergements, libres en ce moment, à cause de la pandémie. Liliane n’a pas hésité à ouvrir son établissement. "Elles ne sont pas toutes seules à traverser la galère. Si on peut tendre la main, il faut la saisir", nous dit-elle tout en préparant le repas des deux étudiantes. Ce soir, c’est velouté et Gouline, une spécialité angevine. "Je ne pense pas du tout au travail, ni aux cours, ni au mémoire, c’est vraiment une échappée au niveau de l’esprit, ça fait du bien de se vider la tête", nous confie Marion.

Invitation dans un domaine viticole

 Après une bonne nuit de sommeil, les deux étudiantes sont attendues dans le domaine viticole de Diane qui leur offre la visite. "Il y a cinq ans, quand j’étais encore étudiante, si j’avais été dans la même situation, je pense que j’aurai vraiment apprécié un tel élan de solidarité donc là c’est vraiment un plaisir de pouvoir les accueillir et d’échanger." 

Après cette petite pause au milieu des vignes, Marion et Chloé repartiront l’esprit plus léger. "C’est vraiment du plus, ça c’est sûr, ça fait un bol d’air frais. Au moins j’aurais pu passer une soirée dans un gîte malgré la pandémie donc c’est vraiment cool", ajoute Chloé. 

L’office de tourisme de l’Anjou Vignoble et Villages a reçu plus d’une vingtaine de demandes de la part d’étudiants. Seules conditions, fournir une carte d’étudiant et un certificat de scolarité dans un établissement de Maine-et-Loire. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter