Chasses aux œufs et messes : un week-end de Pâques sous cloche

Chasses aux œufs et messes : un week-end de Pâques sous cloche

Contrairement à l'année dernière, la messe de Pâques a pu avoir lieu dans les églises, avec une jauge à respecter. Du côté de la chasse aux œufs, pas question de croiser plus de six personnes dans les lieux publiques.

"Tout à fait ravi. On en avait vraiment besoin et on est très très heureux de voir les gens qui viennent. C'est formidable", résume Claudine. Le château de Meung-sur-Loire organisait ce week-end une chasse aux œufs. La préfecture a autorisé l'accès au jardin seulement. Mais cela laisse largement assez de cachettes pour faire le bonheur des enfants.

Toute l'info sur

Le WE

À Versailles, ambiance jeu de piste pour la famille Olingue. Normalement, la chasse se fait avec les cousins. Mais cette année, c'est dans le jardin. "Faire apparaître des sourires sur le visage des enfants, c'est la grande récompense pour nous, parents, surtout en ce moment. On a vraiment besoin de les voir sourire", dit la mère de famille.

Pour de nombreux croyants, la journée a commencé par la messe pascale. À Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, beaucoup de soulagement chez les fidèles qui n'avaient pas pu se rendre à l'église l'an dernier. "On a besoin d'être proche des uns des autres", dit l'un d'eux.

Toute la journée avec le protocole sanitaire, le père Joseph a multiplié les messes. Il a même dû se dédoubler. Dans la salle paroissiale, une cinquantaine de fidèles pouvaient suivre la messe en direct. "C'était très beau de fêter ça tous ensemble". Un moment de communion pour oublier un peu la pandémie.

Sur le même sujet

Lire et commenter