Cherbourg : la colère d'habitants de HLM, privés de leurs balcons jugés dangereux

Cherbourg : la colère d'habitants de HLM, privés de leurs balcons jugés dangereux

REPORTAGE - Pour éviter un drame, les balcons ont été condamnés par la société HLM à Cherbourg. Les résidents comprennent que des mesures de sécurité doivent être prises, mais ne plus pouvoir aérer leur logement leur pose problème.

C'est une installation devenue courante à Cherbourg-Octeville (Manche) : des étais qui supportent des balcons construits dans les années 60. Dans une résidence HLM de la ville, les balcons sont non seulement sécurisés, mais aussi fermés jusqu'à nouvel ordre. Le même dispositif a été mis en place pour 73 locataires. Ils ont eu droit à l'autocollant "accès interdit au balcon". Une situation qui dure depuis juin dernier. Les habitants, qui la trouvent trop longue, ont tous signé une pétition, mais sans résultat.

Toute l'info sur

Le 13h

Pour compenser la fermeture des balcons, onze euros sont déduits de leur loyer. D'ailleurs, le bailleur le confirme : il ne les rouvrira pas, même s'il veut bien croire en la bonne foi de certains habitants. En attendant, ces derniers se plaignent de ne plus pouvoir aérer correctement leur intérieur. En tout cas, les travaux de reconstruction devront encore attendre puisqu'il reste 650 balcons à analyser.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter