VIDEO - "Comme tout le monde", vis ma vie de sans-abris

VIDEO - "Comme tout le monde", vis ma vie de sans-abris

DirectLCI
PLUS QUE QUATRE JOURS - Il reste trois jours pour participer à la campagne de crowfunding pour financer le projet de trois Parisiens, Comme tout le monde, un documentaire qui veut donner la parole aux sans-abris, et montrer que dans le fond, ils ne sont pas différents…

Loubna a le sourire. Elle se marre, même. "Il parait que quand je suis venue au monde, je suis venue en rigolant, avec un grand sourire, la banane, quoi !", raconte-t-elle à la caméra de "Comme tout le monde". "La vie elle-même, me fait rire. Je regarde les gens, je les écoute. Parfois, les gens se prennent la tête, ils pètent les plombs, pour des futilités." Derrière Loubna, des trombes d’eau. Elle est réfugiée sous un porche du musée Pompidou. Car Loubna est sans-abri. Elle a un grand sourire, mais elle est à la rue.


Elle est l’une des héroïnes du documentaire "Comme tout le monde", un projet porté par trois amis parisiens, Philippe Dinh, Julien Billion et Patrick Muller, qui veulent montrer que, derrière les préjugés, les jeunes SDF sont "comme tout le monde". Alors, ils sont partis à la rencontre de trois jeunes sans-abris, Loubna, Kenny et Mickael, et leur ont fait raconter leur quotidien, leurs passions, leurs rêves… Bref, leur vie. Une vie parallèle à celle des Parisiens pressés qui les frôles toute la journée, sans doute. Mais dans le fond, pas si différente.

Encore trois jours pour participer

Seulement, pour pouvoir réaliser un court, puis un long-métrage, le faire tourner dans des festivals, les trois auteurs ont besoin d’un petit coup de pouce financier. Ils ont lancé sur Touscoprod.com une collecte pour aider à réaliser le projet. 3873 euros sur 5000 ont déjà été collectés par 137 collaborateurs. Il ne reste que trois jours pour participer et atteindre la somme fixée. Philippe garde espoir : "Il faut vraiment qu’on s’accroche pour atteindre l'objectif !". Car s'il n’est pas atteint… impossible de toucher la somme déjà récoltée.

Quoi qu’il en soit, ces trois mois de campagne ont été bénéfiques pour l’équipe : "Nous sommes très heureux", raconte Philippe. "La campagne et la médiatisation de notre projet nous ont permis de nous constituer une communauté de plus de 500 personnes  sur notre page Facebook  avec beaucoup d'interactions avec les internautes. Cela nous a aussi permis de faire découvrir notre projet à des communautés avec lesquelles nous n’étions pas en contact."


Certaines vidéos partagées, notamment celles où Kenny parle de littérature et où Michael présente son CV et ses compétences, ont bien tourné. "Nous avons même été contactés par des personnes qui étaient intéressées par les démarches de Mickael !", se réjouit Philippe. Bref, déjà, le projet porte ses fruits.


L’équipe a maintenant hâte de repartir filmer. D’abord, pour démarrer le court-métrage et le montrer en festival pour qu’il rencontre un nouveau public. Et ce ne sera que le début : "Les retours très positifs que nous avons eu ces trois derniers mois nous ont amenés à démarrer l’écriture d’un long-métrage", se réjouit Philippe. Vous voulez voir ce film ? Vous avez encore trois jours pour participer !

> Pour voir toutes les vidéos déjà tournées par Comme tout le monde, cliquez ici.
> Pour participer au film, rendez-vous sur Touscoprod.com/commetoutlemonde
> Pour aller sur le site de Comme tout le monde, c'est par ici.
 
À LIRE AUSSI 
>> Avec leur film, ils veulent nous faire changer de regard sur les jeunes sans-abris
>> Tony, 29 ans : "Tous les SDF vous le diront, l'hiver, pour nous, c'est l'enfer"
>> A Nantes, on peut partager son petit déj' dominical avec des SDF
 
À VOIR AUSSI >> Ils sont sans-abris et sont des stars de la photo à Paris
 
 
 

Plus d'articles

Sur le même sujet