Confinement : la Nièvre, le Rhône et l’Aube sur la sellette

Confinement : la Nièvre, le Rhône et l’Aube sur la sellette

Une dizaine de départements est sous haute surveillance, notamment parce que leur taux d'incidence y est très élevé ainsi que le nombre de patients en réanimation. La Nièvre, le Rhône et l’Aube pourraient être parmi les premiers à basculer.

Ils sont dans le viseur des autorités. Trois nouveaux départements pourraient s'ajouter aux 16 déjà concernés par des mesures de freinage de l'épidémie. Dans le Rhône, le taux d'incidence approche la barre des 400. Et dans une pharmacie de Villeurbanne, le nombre de demandes de test est un indicateur de la progression du coronavirus. Il a augmenté de 50% depuis un mois. Dans l'ensemble du département, le nombre de cas positif a augmenté de 58% en un mois. Pour Dr Tiphaine Chader, médecin généraliste à Lyon, il est urgent d'agir.

Toute l'info sur

Le 20h

Autre département sous surveillance, l'Aube, qui affiche 446 cas pour 100 000 habitants. Cette accélération de la circulation du virus s'explique notamment par la poussée du variant anglais. Il y représente 85% des cas détectés. Et le nombre de patients en réanimation s'approche des niveaux de la deuxième vague. Ainsi, à Troyes, l'hôpital pourrait arriver à saturation dans les prochains jours.

Dernier département menacé, la Nièvre. C'est une surprise, car le taux d'incidence est bien moins élevé que dans les deux autres départements. Mais il a doublé depuis le début du mois, et c'est ce qui inquiète les autorités sanitaires. "Pourquoi pas un bon confinement d'un mois ou d'un mois et demi, mais la vaccination sera à gogo ? ", souhaite une habitante. Mais pour Annick Perdric, gérante de la Bijouterie Berlot à Cosne-Cours-sur-Loire, ce serait un nouveau coup dur.

Enfin, en Martinique où l'épidémie repart, la préfecture a annoncé un couvre-feu à compter de 22 heures à 6 heures pour trois semaines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - "L’objectif, tomber le masque d’ici la fin de l’été", affirme Alain Fischer, "Monsieur vaccin" du gouvernement

Procès de Nordahl Lelandais : "Si j’avais accepté sa demande, peut être qu’on aurait évité un drame"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.