Confinement : les habitants du Vaucluse s'inquiètent

Confinement : les habitants du Vaucluse s'inquiètent

REPORTAGE - Le Vaucluse fait partie des 26 départements sous surveillance. À cause de la dégradation de la situation sanitaire, les habitants craignent le confinement.

Sur le marché paysan de Pertuis ce mercredi matin, la distanciation sociale est bien respectée. Pourtant, la situation sanitaire se dégrade dans le Vaucluse. Avec un taux d'incidence de 309 sur 100 000 habitants, les Pertuisiens s'inquiètent. "A la campagne, il y a moins de monde et les gens font moins attention. Mais c'est dur", confie l'un d'entre eux.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Le Vaucluse se trouve dans la liste des départements qui pourraient être reconfinés. Au bord du Lubéron, les habitants ont du mal à y croire. "On en a ras-le-bol de ce masque, de ce confinement et de cette vie qui s'arrête", lance l'un d'entre eux. Plusieurs écoles ont dû être fermées. Ces dernières semaines, le taux de positivité au Covid a augmenté et les hôpitaux sont saturés. Les commerçants, quant à eux, s'interrogent s'ils devraient fermer seulement le week-end ou toute la semaine. Ils espèrent que les mesures seront adaptées dans ce département rural. Et à Pertuis, une petite ville de 20 000 habitants, on compte plus sur la vaccination pour sortir de l'épidémie que sur un éventuel reconfinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

EN DIRECT - L'ONU "profondément inquiète" de l'escalade des violences en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.