VIDÉO - L'appel du maire du Ploemeur à servir de "cobaye" pour anticiper le déconfinement

VIDÉO - L'appel du maire du Ploemeur à servir de "cobaye" pour anticiper le déconfinement

ÉPIDÉMIE - Le maire de Ploemeur (Morbihan) Ronan Loas a regretté sur LCI la décision d'étendre le confinement à tout le pays. Il appelle à d'ores et déjà anticiper le déconfinement et propose de servir de "cobaye".

"Pourquoi ne pas ouvrir les terrasses ?" Invité sur LCI ce jeudi, Ronan Loas, le maire de Ploemeur, a regretté la tournure des événements ces dernières heures suite aux annonces par Emmanuel Macron de d'étender les "mesures de freinage" à l'ensemble du pays. Et plaide pour une anticipation du déconfinement, en servant de "cobaye". Par exemple en ouvrant les terrasses de ses commerçants.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

"J'ai eu la chance d'échanger avec le président de la République et quelques maires il y a quelques semaines, je pensais que le message sur la territorialisation avait été compris", s'est tout d'abord étonné le maire. Et de regretter : "Ce matin je fais de l'après-vente auprès de nos commerçants, qui ne comprennent pas et ont l'impression d'être pénalisés pour des mauvais comportements qu'on a pu voir dans certaines régions, l'incompréhension que les forces de l'ordre ne contraventionnent pas."

"On peut faire confiance aux maires"

Inquiet car sa "saison touristique commence maintenant", le maire a plaidé pour une solution alternative, qui ne pénaliserait pas ses commerçants. "J'essaie de vendre l'expérimentation sur les territoires où cela se passe bien. Pourquoi ne pas ouvrir les terrasses ? La vente à emporter est autorisée, mais les terrasses sont fermées. Nos commerçants vendent à emporter, et tout le monde se réunit sur la plage. Pourquoi ne pas tester avec la distanciation ? On peut faire confiance aux maires", a expliqué Ronan Loas.

Lire aussi

Le maire de Ploemeur n'est pas le seul à défendre cette ligne. Sur franceinfo, Loïg Chesnais-Girard, président PS de la région Bretagne, a également fait la promotion de ce "laboratoire du déconfinement" : "Il faut réfléchir à la stratégie de déconfinement et, pourquoi pas, être légèrement en avance de phase. Pas pour faire les malins, mais parce que nous avons la chance d'être dans une situation un peu meilleure. Et si on prend les quatre semaines pour travailler sur les sujets du spectacle vivant, du sport, du cinéma, on peut peut-être être prêts dès le 2 mai. Tester les choses, analyser les choses avec toute la responsabilité qui va bien pour revenir en arrière et doser, pour préparer ensuite la mi-mai qui a été annoncée mercredi."

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter