Congés, chômage partiel : le casse-tête dans les entreprises

Congés, chômage partiel : le casse-tête dans les entreprises

La fermeture des écoles va aussi avoir des répercussions importantes et immédiates sur les entreprises. Comment vont-elles continuer à fonctionner alors que de nombreux salariés vont devoir s'absenter pour garder leurs enfants ?

Depuis tôt ce matin, ce chef d'entreprise fait le tour des ateliers. Il faut cibler les besoins, recueillir les demandes et permettre à la dizaine de salariés concernés par la fermeture des écoles de rester à la maison. Un planning affiné au millimètre, mais sans pour autant ralentir l'activité de l'entreprise. Cet après-midi, une première réunion a permis de trouver une solution. Certains salariés vont obtenir quelques jours de télétravail, mais ce ne sera pas toujours possible.

Toute l'info sur

Le 20h

C'est surtout dans les petites entreprises que ces mesures posent des problèmes d'organisation. Yohann gère une TPE de peinture en bâtiment. Il va lui falloir revoir tout son carnet de commandes. Si le chômage partiel peut être accordé aux parents en garde d'enfant, c'est une solution que cette grande entreprise de courtier en assurances réussit à éviter à ses salariés depuis un an, mais c'est un travail d'équilibriste. Une cellule de crise s'est tenue ce matin dans cette société pour apporter des réponses à ses salariés. Il ne reste que 24 heures pour affiner l'ensemble des plannings.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

EN DIRECT - Covid-19 : Castex envisage "des mesures supplémentaires" face à la situation au Brésil

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Covid-19 : la pandémie à un point "critique", alerte l'OMS

Lire et commenter