Contrefaçons de cigarettes : des usines au cœur de l'Europe

Contrefaçons de cigarettes : des usines au cœur de l'Europe

Autrefois, la contrebande de paquets nord-africains occupait les douaniers. Aujourd'hui, ils traquent davantage les ateliers clandestins directement implantés sur le sol européen. L'un d'eux a récemment été démantelé en Belgique.

Dans le nord de Paris, c'est un trafic en pleine rue, au vu et au su de tous. À quelques mètres de la police se négociaient les cigarettes de contrebande. Nous marchons cinq minutes avant de nous faire alpaguer par un vendeur. Ces cigarettes en apparence ordinaire sont vendues à moitié prix, 5 euros.

Toute l'info sur

Le WE

Nous avons remonté la piste en Belgique. Nous avons pris la direction du port d'Anvers et sa banlieue. Une zone industrielle a fait la une des journaux l'été dernier. "Parmi ses bâtiments, un entrepôt était gardé 24h/24h, équipé de caméras de surveillance, de brouilleurs de téléphone. C'est ici dans cette zone industrielle que les douanes belges ont fait une découverte", indique notre journaliste Jérôme Garro.

À l'intérieur, une usine de fausses cigarettes avec des machines capables de débiter des milliers de paquets et même d'imiter l'emballage des grandes marques. Dix-sept ouvriers ukrainiens et bulgares ont été trouvés dans cet atelier. Tout le monde vivait sur place dans ces dortoirs. La production ne devait jamais s'arrêter. Ce jour-là, 30 millions de cigarettes sont saisies. À Bruxelles, les douanes qui ont analysé ces contrefaçons nous ont révélé leur composition.

Depuis le début de l'année, six ateliers illégaux ont été démantelés en Belgique. Des sites de production clandestins sont aussi découverts en Pologne et en Espagne. La contrefaçon explose en Europe. Et la France est le premier marché des trafiquants. Les faussaires peuvent se procurer une machine en quelques clics sur Internet. L'importation d'un appareil est estimée entre 200 et 300 000 euros. Le marché parallèle va donc continuer de se développer et coûter cher aux États. L'an dernier, les pays européens ont perdu 10 milliards d'euros de recette fiscale à cause de la contrefaçon et de la contrebande.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : la campagne pour la dose de rappel débute ce samedi

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.