Covid-19 : face au virus, des lampes capables de désinfecter l'air

Covid-19 : face au virus, des lampes capables de désinfecter l'air

INNOVATION - Pour lutter contre le Covid-19, des lampes d'un nouveau genre peuvent détruire les bactéries et les virus qui circulent dans l'air. Explications.

Les néons font leur révolution. Ils ne se contentent plus d'éclairer, mais sont désormais capables de limiter la circulation de bactéries et de virus dans une pièce. Une vraie révolution en période de Covid-19 dont certains professionnels ne se sont pas privés. 

Depuis quatre mois, les masques tombent dans un cabinet d'avocats lyonnais. "Nous avons célébré plusieurs évènements et nous avons eu absolument aucun cas de contaminations", se réjouit l'une d'eux dans le reportage en tête d'article.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Ces lampes d'un nouveau genre sont capables d'éliminer les bactéries et les virus dans l'air, grâce à un système de rayons ultraviolets, utilisés traditionnellement pour désinfecter l'eau potable ou les blocs opératoires. 

Cette opération est possible avec ou sans public dans la pièce, comme l'illustre le schéma ci-dessous. "On va aspirer l'air ambiant dans un tunnel de désinfection", explique le fondateur de Lod Protect Olivier Moyen. "Cet air va être désinfecté au fur et à mesure (de son passage dans le tuyau) grâce à la technologie des led UV-C. Puis l'air désinfecté est ensuite expulsé dans la pièce." 

Grâce à cette innovation, brevetée et testée en laboratoire, "on a gagné une bataille", ajoute-t-il. "On va pouvoir retrouver une vie normale."

Particulièrement vulnérables face au Covid-19, des cabinets médicaux se l'arrachent. "Lors des prélèvements, on demande aux patients de quitter leurs masques. Ils peuvent se mettre à tousser. Il peut également y avoir des particules en suspension dans l'atmosphère", relate Alexandre Froissard, un infirmier qui se dit désormais rassuré. Des ostéopathes se réjouissent également de ne plus avoir à ouvrir et fermer les fenêtres à longueur de journée pour régénérer l'air de leur cabinet. "Je devais aérer le cabinet  pendant dix minutes entre chaque patient. C'est très contraignant", se plaint une professionnelle de santé. 

Lire aussi

Dans la région lyonnaise, une centaine de lieux, y compris les lycées, les boutiques et les cliniques sont désormais équipés de ces lampes. Mais ce dispositif n'est pas une recette miracle, il ne dispense pas des gestes barrières dont la distanciation physique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Lire et commenter