Couvre-feu à 18h : un nouveau quotidien à organiser pour six millions de Français

Couvre-feu à 18h : un nouveau quotidien à organiser pour six millions de Français

À 18 heures, le centre-ville de Metz se vide rapidement. Depuis samedi en Moselle, c'est le nouvel horaire du couvre-feu. Comment les Français s'organisent-ils ?

Les chiffres de l'épidémie, qui ne sont pas bons dans l'est de la France, ont poussé le gouvernement à renforcer le couvre-feu dans quinze départements. Depuis avant-hier, six millions de personnes ne peuvent plus sortir de leur domicile après 18 heures, sauf dérogation. Et pour beaucoup, un couvre-feu à 20 heures était bien plus facile à gérer.

Toute l'info sur

Le 20h

À Metz, pour les commerçants, fermer à 18 heures c'est une nouvelle perte de clientèle. À partir de 17h ou 17h15, les Français ne sont plus en ville et ne pensent qu'à être à l'heure pour le couvre-feu. Devant une école de la banlieue de la ville, les parents sont aussi obligés de se réorganiser, car les activités extrascolaires sont à nouveau limitées.

De nombreux élus du Grand Est ont dénoncé ce nouveau couvre-feu. Parmi eux, François Grosdidier, maire de Metz. "Là, on est vraiment dans la mesure qui ne sert à rien, et alors même qu'on attend ces vaccins qui ne viennent pas. Et dans une région frontalière comme la nôtre, on voit qu'ils sont là les vaccins, au Luxembourg, en Allemagne, mais pas de notre côté", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

EN DIRECT - Covid-19 : "Les variants changent complètement la donne depuis trois semaines", affirme Jean-François Delfraissy

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter