Classes fermées pour cause de Covid : les parents peuvent-ils bénéficier d’un arrêt de travail ?

Classes fermées pour cause de Covid : les parents peuvent-ils bénéficier d’un arrêt de travail ?

ZOOM - Près de 6.000 classes sont actuellement fermées à cause du Covid, un casse-tête pour des milliers de parents. On fait le point sur les règles d'indemnisation en vigueur.

"Mon mari était en réunion et dans l'impossibilité de se libérer. Pour ma part, ce n'était plus possible. J'ai pris mon ordinateur et je suis rentrée ici". Comme plusieurs milliers de parents en France, Flore, qui témoigne dans le reportage du 20H de TF1 ci-dessus, a dû revoir ses plans après la fermeture (provisoire) de la classe de son fils en raison du protocole anti-Covid. Elle est loin d'être la seule dans ce cas. Actuellement, 6000 classes sont actuellement fermées dans l'Hexagone, a annoncé mercredi Jean-Michel Blanquer. "Je rappelle que l'année dernière, au pic de l'épidémie, quand nous réussissions à maintenir l'école ouverte, nous étions quand même à 12.000 classes fermées", a ajouté le ministre de l'Éducation nationale. Cela n'en reste pas moins un véritable parcours du combattant pour les foyers concernés. Alors, comment faire ?

Toute l'info sur

La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Face à la nouvelle vague épidémique qui se profile, le gouvernement a réactivé, en septembre dernier, le dispositif dérogatoire des arrêts de travail pour Covid-19. Celui-ci a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2021 inclus. Ce mécanisme prend en charge plusieurs cas de figure liés à la garde imprévue d'un enfant en raison du Covid-19 (classe fermée ou test positif). 

Activité partielle ou arrêt de travail pour les salariés

Tout d'abord, les salariés du privé qui ne peuvent pas télétravailler peuvent se placer en activité partielle, à condition que l'enfant concerné soit âgé de moins de 16 ans ou qu'il souffre d'un handicap. Dès lors, et après avoir fourni les justificatifs nécessaires, ils sont placés en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation. À noter que ce régime ne peut bénéficier qu'à un seul parent dans le foyer. Par ailleurs, un des parents d'un enfant déclaré positif au Covid-19 peut bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire indemnisé de sept jours, sans délai de carence et avec un complément employeur, lorsqu'il ne peut pas télétravailler. 

Cet arrêt de travail peut aussi être posé par les travailleurs indépendants, de professions libérales ou contractuels de droit public. Là encore, la double condition de l'impossibilité du télétravail et de la limite d'âge de l'enfant (16 ans ou en situation de handicap) s'impose. Seul un des deux parents d'un ménage est éligible à une indemnisation. 

Autorisation spéciale d'absence pour les fonctionnaires

Enfin, les fonctionnaires travaillant plus de 28 heures hebdomadaires sont placés en autorisation spéciale d'absence (ASA) et sont indemnisés à 100% de leur rémunération. Comme pour les autres dérogations, un seul des deux parents y est éligible. 

Pour rappel, dans les écoles primaires, la fermeture d'une classe pendant 7 jours est actuellement prévue dès le premier cas de Covid-19, avec poursuite des cours à distance. Un protocole très strict que dénoncent certains scientifiques. "On est favorables à la fermeture d’une classe dès qu’on trouve deux ou trois cas, parce que cela prouve qu’il y a une circulation du virus. Mais prendre une telle mesure pour un seul cas, c’est exagéré. Cela aboutit probablement à des fermetures inutiles", estime au micro de TF1 Robert Cohen, pédiatre infectiologue à l’hôpital intercommunal de Créteil. 

Lire aussi

Au collège et au lycée, les élèves qui ont été en contact avec un cas confirmé, sans vaccination complète, poursuivent leurs apprentissages à distance pendant 7 jours. Au contraire, les cas contacts justifiant d'une vaccination complète et d'un test négatif peuvent poursuivre les cours en présentiel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.