"Un coup de massue" : l'incompréhension des Normands confinés

"Un coup de massue" : l'incompréhension des Normands confinés

ÉPIDÉMIE - Dans l'Eure elle aussi confinée, les habitants ont dû mal à comprendre ces nouvelles restrictions et s'alarment déjà des conséquences économiques pour les petits commerçants.

À Beuzeville dans l'Eure, tout le monde ne parle que d'une seule chose ce vendredi : le confinement auquel personne ne s'attendait. "C'est un coup de massue", témoigne, dépitée, une jeune habitante. Comme quinze autres départements de l'Hexagone, l'Eure va être reconfinée à partir de ce week-end, pour une durée d'un mois au minimum. Une décision incomprise par la population. D'autant que d'autres territoires où le taux d'incidence est plus élevé ne le sont pas.

"L'Eure n'étant pas le département le plus touché, c'est surprenant", s'étonne un riverain. Mais la progression des contaminations, et surtout l'arrivée à saturation des services de réanimation en Normandie, ont poussé l'exécutif à les inclure dans la liste des territoires reconfinés. L’Agence régionale de santé normande a d'ailleurs décidé d’augmenter les capacités de réanimation dans la région. Cela passe par la déprogrammation immédiate de 30% des opérations non urgentes. 

Toute l'info sur

Le 13h

Ici comme ailleurs, les habitants s'étaient préparés à des mesures restrictives moins fortes, comme un confinement le week-end par exemple. "À quoi ça sert de confiner la semaine ? Les enfants sont à l'école et nous on est au travail", s'indigne une mère de famille croisée dans la rue. Pour beaucoup, l'effort devrait être collectif. "Il me semblerait normal que tout le monde fasse un effort; et pas uniquement quelques départements", estime une habitante.

Lire aussi

À la veille d'un troisième confinement, la population s'inquiète surtout des conséquences économiques pour les commerçants. "Ce sont eux qui font vivre les villages", souligne une jeune femme devant un café. Pour qu'il soit le plus court possible, les habitants espèrent que les restrictions seront respectées. D'autant que les départements non confinés se trouvent à quelques dizaines de kilomètres à peine. "Cela va faire comme avec les Parisiens qui s'exilent en Vendée !", lâche un riverain agacé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants de plus de 50 ans "vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Funérailles du prince Philip : avec ou sans Meghan et Harry ?

Lire et commenter