Covid-19 : combien de Français faut-il encore vacciner pour atteindre l'immunité collective ?

Covid-19 : combien de Français faut-il encore vacciner pour atteindre l'immunité collective ?

POINT - Plus de 10 millions de Français ont reçu ce jeudi 8 avril leur première injection de vaccin. Mais combien de personnes vaccinées faut-il pour retrouver une vie normale ?

La France a franchi jeudi 8 avril le seuil des 10 millions de personnes ayant reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le Premier ministre Jean Castex, soit 15% de sa population, avec une semaine d'avance sur l'objectif fixé. Ce nombre impressionnant n'en reste pas moins insuffisant d'après les médecins pour atteindre une immunité collective dans les prochains mois. "Pour qu'on retrouve la vie d'avant, il faudrait probablement que la couverture vaccinale en France, toutes personnes confondues, toutes classes d'âges confondues, soit au moins à hauteur de 80%", souligne Bruno Lina, membre du Conseil scientifique et virologue à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, dans le sujet de TF1 en tête de cet article.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

L'Institut Pasteur revoit ce chiffre légèrement à la baisse. Son étude récente démontre qu'il faudrait vacciner 9 adultes sur 10 pour atteindre l'immunité à l'échelle nationale, soit seulement 70% de la population. Mais la fondation de recherche médicale suggère de ne pas s'en contenter. "Vacciner les enfants, c'est une sécurité supplémentaire pour empêcher le virus de circuler", prévient Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l'Hôpital Saint-Louis à Paris. 

Le variant UK permet une meilleure immunité

Paradoxalement, la propagation du variant anglais pourrait permettre à la France d'atteindre plus rapidement cette immunité collective car "les personnes qui ont été infectées ont une bonne immunité", commente Christine Rouzioux, virologue à l'hôpital Necker à Paris. "Les Sud-africains par exemple ont une bonne immunité contre le virus classique ainsi que les autres variants", précise-t-elle. 

Désormais immunisés, de nombreux retraités renouent avec les plaisirs de la vie d'avant. "J'ai obtenu le sésame", s'exclame l'une d'elle. Cela représente pour cette jeune grand-mère "la liberté de vivre à peu près normalement" : "Je peux me déplacer, je peux venir voir ma petite-fille." En cascade, "je peux donc aider ma fille qui travaille pendant ce temps-là", note-t-elle.

Lire aussi

Pour l'heure, cette perspective réjouissante demeure lointaine pour une grande majorité de Français. Car retrouver une vie normale à l'échelle collective signifie qu'il faudrait passer à 550.000 injections par jour contre 240.000 actuellement. À ce rythme, la population adulte française ne sera pas vaccinée avant avril 2022.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter