Salles de sport et piscines : quel protocole pour la réouverture ?

Salles de sport et piscines : quel protocole pour la réouverture ?

COVID-19 - Les établissements ont rouvert leurs portes à tous les sportifs ce mercredi 9 juin. Mais ils devront, comme leurs usagers, respecter plusieurs règles.

Les confinements successifs et, souvent, l'inactivité, ont entraîné quelques problèmes physiques chez une partie des Français. Ces derniers vont toutefois pouvoir retrouver un rythme grâce à la réouverture des salles de sport, qui interviendra mercredi 9 juin. Comme pour les salles de cinéma ou de théâtre, notamment, quelques règles seront néanmoins toujours en vigueur.

Sur son site, le gouvernement précise ainsi les différentes phases de la reprise des activités sportives, qui a débuté le 19 mai dernier. Avant la levée de toutes les restrictions le 30 juin, une ultime phase, celle de ce mercredi 9 juin, concerne plusieurs types d'activités.

Toute l'info sur

Le WE

"En espace clos et couvert (...), seule la pratique sans contact est autorisée, c'est-à-dire en respectant la distanciation physique d’au minimum deux mètres entre chaque pratiquant", peut-on lire sur le site du gouvernement. En revanche, "les disciplines de sports collectifs ou de combat sont interdites sauf si des pratiques alternatives individuelles ou collectives sans contact sont proposées".

Les salles de sports devront aussi respecter une jauge de 50% de leurs capacités. "On a condamné une machine sur deux pour respecter les distances de sécurité de deux mètres entre chaque adhérent", précise à TF1, dans la vidéo en tête de cet article, Deborah Carles, directrice d'exploitation chez Neoness. 

Rappelons par ailleurs que, concernant les piscines, le gouvernement distingue celles situées en plein air de celles qui sont couvertes (ces dernières ne sont ouvertes qu'aux mineurs depuis le 19 mai. À partir de ce 9 juin, dans les premières, "les sports avec contacts pour tous les publics" sont autorisés, expliquent les autorités, et la jauge est fixée à 65%. Pour les secondes, comme dans les salles de sport, seuls les "sports sans contacts" sont autorisés et la jauge est, là encore, fixée à 50%. 

En vidéo

Déconfinement : dans quelles conditions va-t-on pouvoir faire du sport ?

À noter que dans tous ces lieux, le masque ne sera pas obligatoire lors de la pratique physique, mais "en dehors des temps de pratique sportive, le port du masque est obligatoire pour les encadrants, pour toute personne prenant part à l’accueil et pour les éducateurs pendant les séances ainsi que pour l’ensemble des spectateurs", indiquent les autorités sanitaires. Ce qui veut dire que toute personne n'étant pas en train d'effectuer une activité sportive devra arborer un masque au sein des établissements.

Les établissements devront aussi mettre en place les mêmes dispositifs que jusqu'à présent, comme "afficher et rappeler les gestes barrière", "aérer les locaux par une ventilation naturelle ou mécanique" ou encore "nettoyer les locaux et les surfaces".

Lire aussi

Les exploitants de salles de sport et piscines devront aussi "mettre en place une procédure garantissant l’exclusion de tout cas contact ou personne présentant des symptômes de la Covid". Cette dernière mesure devra se faire par "l'invitation des usagers à télécharger et activer Tous anti-Covid", l'application du gouvernement, et la mise en place d'un QR code à l'entrée. Il permettra aux utilisateurs de recevoir une alerte si un autre usager de la salle ayant été présent en même temps a développé la maladie.

Pour les clients ne disposant pas d'un smartphone, les établissements devront également mettre à disposition une alternative papier au QR code et l'application dédiée. Il pourra s'agir d'un carnet ou de feuille de papier où les utilisateurs devront indiquer leur nom, prénom, numéro de téléphone et heures d’arrivée et de départ.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.