Pour "les discothèques, rendez-vous le 21 juin", dit Emmanuel Macron

Pour "les discothèques, rendez-vous le 21 juin", dit Emmanuel Macron

CONVOCATION - Mardi, à la veille de la réouverture des restaurants, Emmanuel Macron a donné rendez-vous aux acteurs du monde de la nuit le 21 juin. Après plus de 15 mois de fermeture, les discothèques n'ont toujours pas de perspective de réouverture.

Le rendez-vous est donné ! Tandis que les restaurants, les salons, foires et salles de sports vont pouvoir rouvrir ce mercredi, les discothèques sont désormais les seuls établissements à ne pas avoir d'horizon de réouverture. Lors d'un déplacement dans la Drôme mardi pour rencontrer des restaurateurs, Emmanuel Macron les a convoqués le 21 juin.

Interrogé par LCI, l'Élysée a précisé qu'il ne s'agissait "pas d'une date de réouverture mais d'une clause de revoyure prévue autour de cette date", ajoutant que les discussions étaient "en cours avec le secteur".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Une situation injuste dénoncée par les acteurs du secteur

Le 10 mai, le ministre délégué aux PME Alain Griset avait affirmé que les exploitants de discothèques seraient fixés le "15 juin au plus tard" sur la date de leur réouverture et pourraient bénéficier d'une prise en charge étendue de leurs coûts fixes. 

Le Conseil d'État a cependant rejeté le 21 mai les demandes d'exploitants de discothèques qui réclamaient leur réouverture d'ici au 30 juin, jugeant que le maintien de leur fermeture n'était "pas disproportionné". "La situation épidémiologique sur le territoire métropolitain demeure préoccupante", avaient estimé les juges, qui relevaient un "risque inhérent à l'activité qui est pratiquée dans les établissements de nuit, qui sont des espaces clos, incluant des contacts physiques rapprochés"

Alors que des mariages reprendront avec des jauges et un couvre-feu à 23h le 9 juin, puis librement à compter du 30 juin, les exploitants d'établissements de nuit s'estiment victimes de "discrimination", pointant aussi que des clubs d'échangisme, enregistrés comme des restaurants, rouvrent.

Lire aussi

Déjà fragilisé, ce secteur, qui emploie habituellement 42.000 personnes, est à l'arrêt depuis plus de 15 mois. Sur 1600 discothèques en France, 152 avaient fermé définitivement fin mars 2021, selon l'Umih.

En Europe, seule l'Espagne a fait le choix de rouvrir certaines de ses discothèques. Depuis le 3 juin, les établissements situés dans les régions à faible taux d'incidence (inférieur à 50 pour 100.000 habitants) sont de nouveau autorisés à accueillir des clients.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

40% des nouveaux contaminés sont vaccinés en Israël : des failles dans le Pfizer ?

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Disparition de Lucas Tronche, 15 ans, en 2015 : des ossements et un sac retrouvés

VIDÉO - Les terribles images de l'effondrement d'un immeuble en Floride

"Mon père devrait être en prison" : l’audition de Britney Spears en 5 déclarations chocs

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.