Des clusters dans 22 campings : que se passe-t-il en Vendée ?

Des clusters dans 22 campings : que se passe-t-il en Vendée ?

VACANCES À RISQUES - Deux secteurs du département inquiètent tout particulièrement les autorités sanitaires, qui ont pris des mesures. Les habitants, eux, sont inquiets de ces foyers de contamination, alors que l'été est loin d'être fini.

La douceur habituelle qui règne en Vendée laisse place, depuis quelques jours, à une inquiétude grandissante. Car des clusters ont été décelés dans 22 des quelque 400 campings du département, selon l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire.

Au total, au moins 89 cas positifs ont été recensées, dont 62 sont des animateurs, et le reste sont des vacanciers. À Saint-Hilaire-de-Riez, commune située dans l'un des deux secteurs concernés par les foyers de contamination, la population se fait de plus en plus soucieuse.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

"Les jeunes doivent se faire vacciner, parce que ce sont surtout les animateurs qui sont touchés", estime un homme, alors que le taux d'incidence progresse surtout chez les 12-17 ans et les 18-29 ans, deux tranches d'âge où le nombre de vaccinés reste très faible. Une autre habitante rappelle, pour TF1, dans la vidéo en tête de cet article, qu'"il faut prendre conscience de ce virus, faire le nécessaire pour qu'il évite de se propager encore une fois et qu'on revive encore un confinement".

En saison estivale, la population de Saint-Hilaire-de-Riez, cité balnéaire très prisée des touristes, est multipliée par dix. Alors, sur la place de la mairie, Dominique Merlet, le patron d'un café s'interroge. Il se dit "très inquiet pour les commerces" et souligne que face à l'épidémie, "on va de surprise en surprise".

Les campings concernés ont renforcé les gestes barrière

Les autorités sanitaires, elles, ont déjà pris des mesures. Dans le département, le masque est désormais obligatoire dans l'espace public de 22 communes littorales, dont Les Sables d'Olonne et L'Ile d'Yeu, a annoncé la préfecture, mercredi.

L’Agence régionale de santé, de son côté, a déjà envoyé 10.000 doses de vaccins supplémentaires la semaine dernière, et en fera de même la semaine prochaine. "C’est l’effort le plus important dans la région", indique l’ARS à Ouest-France, soulignant qu'elle va également élargir les horaires de vaccination.

Les campings concernés par les clusters ont également pris le problème à bras le corps. Ils ont ainsi placé à l'isolement les personnes contaminées et renforcé les gestes barrière dans certaines activités. 

Lire aussi

Par ailleurs, Franck Chadeau, le président de la Fédération de l'hôtellerie de plein air de Vendée, explique à TF1 que les professionnels du secteur comptent sur le pass sanitaire, obligatoire depuis le 21 juillet, dans les campings proposant des activités de loisirs et de culture, comme des piscines,  notamment.

"Ce qui est rassurant, c'est que tous les clients qui vont venir vont justifier d'un pass sanitaire. (...) Si c'est une façon d'endiguer la pandémie, ok, on y va", précise-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.