Fin du masque à l'école : la Lozère fait marche arrière

La Lozère sort de la liste des départements où les enfants ne sont plus obligés de porter le masque à l'école. Comment réagissent les habitants ?

COVID-19 - Alors que 12 nouveaux départements s'ajoutent ce jeudi à la liste de ceux dans lesquels les écoliers peuvent rester à visage découvert, la préfecture de la Lozère a de son côté annoncé que le port du masque redevenait obligatoire dans ses établissements scolaires.

Le département avait été pourtant l'un des premiers à lever le masque pour les écoliers en octobre. Ces derniers jours, le taux d'incidence en Lozère a largement dépassé le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants, atteignant une incidence de 105, selon les dernières données datées du 13 octobre.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Par conséquent, le département d'Occitanie a décidé d'imposer à nouveau le port du masque à l'école primaire. La préfecture avait par ailleurs déjà annoncé rétablir en début de semaine l'obligation du masque dans les établissements recevant du public, incluant ceux soumis au pass sanitaire.

Un taux de vaccination bas par rapport à la moyenne nationale

Le taux d'incidence en Lozère est actuellement le plus élevé de France. Pour autant, le taux d'hospitalisation reste bas dans ce petit département. Dans le dernier bulletin d'information de l'ARS daté du 12 octobre, une seule hospitalisation était recensée sur ce territoire. 

Selon Mathieu Pardell, directeur de l'ARS d'Occitanie dans une interview à Midi Libre, cette hausse du taux d'incidence serait à relativiser par rapport à la situation démographique du département, qui ne recense que 76.000 habitants. Chaque cas provoquerait alors une hausse plus rapide des indicateurs de l'épidémie que dans d'autres départements. "La Lozère, c'est un petit département avec une population assez faible, donc automatiquement, dès qu'il y a des cas ça monte à la hausse", estime ainsi un habitant dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Le 4 octobre dernier, un cluster avait notamment été détecté dans une des écoles élémentaires du département, à Marjevols, entrainant la contamination de 23 personnes, dont deux enseignants. Cela aurait par la suite provoqué la propagation du virus dans les sphères familiales proches. "Ce foyer devrait s'atténuer dans les jours qui viennent", veut cependant rassurer Mathieu Pardell.

Lire aussi

La propagation du virus est d'autant plus rapide que le territoire de la Lozère a un taux de vaccination bas, par rapport à au taux national. Seul 66,91% de sa population a reçu une première dose, selon des données du ministère de la Santé recueillies par CovidTracker, tandis que 75,7% des Français ont reçu la première injection.

La situation continue de s'améliorer dans le reste du territoire. Douze nouveaux départements ont ainsi été autorisés à retirer le port du masque obligatoire à partir de lundi : l'Ain, l'Ariège, la Charente, le Cher, la Drôme, le Gard, l'Hérault, la Moselle, le Haut-Rhin, le Var, la Haute-Vienne et la Seine-et-Marne. Ils s'ajoutent aux 67 autres où la mesure s'applique déjà. Sans la Lozère désormais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage : l'enquête s'oriente vers l'armurière et l'assistant réalisateur du film

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.