Covid-19 : tousser en public va-t-il devenir tabou ?

Covid-19 : tousser en public va-t-il devenir tabou ?

CRISE SANITAIRE – Si porter le masque est devenu banal, les quintes de toux en public créent souvent un malaise. Tousser serait-il en passe de devenir un comportement inacceptable et impoli ?

La toux va-t-elle devenir taboue ? La crise sanitaire a transformé notre quotidien, incitant chacun à adopter de nouvelles habitudes pour se protéger d’une menace invisible, mais bien réelle. Le port du masque comme l'utilisation de gel hydroalcoolique pourraient être ainsi entrés dans les mœurs. Mais certains pointent aussi une forme de paranoïa, où tousser serait vu comme un signe flagrant et tangible du virus.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ainsi, quel que soit le lieu public, les quintes de toux ne sont plus regardées avec indifférence, mais avec une pointe d’inquiétude. "Quand quelqu’un éternue, on dit directement ‘j’espère que t’as pas le Covid’", "après, il y a toujours ce regard un peu gênant autour de nous", rapportent ainsi des passants dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

La toux, signe tangible d'une menace invisible

"La toux va être interprétée par nos cerveaux comme une menace pathogène, c’est-à-dire un risque de contamination", analyse Lou Safra, enseignante chercheuse en études cognitives. Avec la pandémie, tousser est automatiquement perçu comme un symptôme du virus, un risque et une menace pour la santé des autres, comme a pu le montrer également le chercheur Simon Williams. 

Cité dans un article du journal britannique The Guardian, ce chercheur en science comportementale à l’université de Swansea, au Pays de Galles, étudie depuis le début de la pandémie les nouvelles normes sociales que le Covid-19 a instaurées. Pour lui, la pandémie a transformé la manière dont sont perçues les maladies infectieuses. 

Bien que l'anxiété générale liée au Covid ait diminué depuis le début du programme de vaccination, ses recherches suggèrent qu'il existe un sentiment croissant de stigmatisation autour des signes visibles et audibles de l'infection. Une participante à son étude a ainsi déclaré se sentir comme une "lépreuse" quand elle toussait pendant ses courses, alors même que ce désagrément est causé par son tabagisme.

Lire aussi

Pourtant, "la toux, c’est un réflexe naturel, c’est un mécanisme de l’organisme qui vise à éliminer des mucosités, des sécrétions qui peuvent se trouver dans la gorge ou dans les bronches", définit le pneumologue Frédéric Schlemmer. Difficile donc de se contrôler, malgré les regards hostiles de ses voisins.  

La chercheuse Lou Safra reste optimiste cependant. Elle l’assure : "Si un jour, le covid-19 est moins une menace, alors la réaction face à la toux sera atténuée". Il ne reste donc plus qu'à savoir quand ce jour adviendra.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.