Le 20H vous répond : 5 questions sur l'organisation des mariages

Le 20H vous répond : 5 questions sur l'organisation des mariages

COVID-19 - Le JT de TF1 se penche chaque soir sur les interrogations des téléspectateurs dans "Le 20H vous répond". Une rubrique qui donne lieu à de nombreuses questions sur l'organisation des mariages. Nous en avons sélectionné plusieurs.

C’est un rendez-vous lancé dès le début de la crise sanitaire par le JT de TF1 : chaque soir, "Le 20H vous répond" éclaire les téléspectateurs sur leurs questions pratiques, soumises via les réseaux sociaux ou grâce à l’adresse mail dédiée*. Des interrogations qui concernent souvent la réouverture des terrasses. Nous revenons ci-dessous sur quatre d'entre elles.

Peut-on privatiser l’intérieur d’un restaurant pour célébrer ses noces ? 

 Non, ce n’est pas possible… du moins jusqu’au 9 juin et la prochaine étape du déconfinement. En fait, la consommation au sens large est interdite en intérieur pour le moment, quel que soit le lieu privatisé. Concrètement, si vous célébrez votre mariage dans une salle des fêtes, vous ne pourrez boire et manger qu’à l’extérieur, dans un parc ou un jardin attenant par exemple.  L’alternative en cas de météo capricieuse : les barnums et les chapiteaux. Ils sont autorisés pour les dîners, mais uniquement en configuration assise et avec une jauge de 65%.  

Toute l'info sur

LE 20H VOUS RÉPOND

Qui est sanctionné si le protocole sanitaire n’est pas respecté dans une salle des fêtes ? 

 Le professionnel qui loue la salle… comme les invités du mariage ! Mais c'est le prestataire qui sera le plus durement sanctionné. C'est lui qui est tenu de faire appliquer le protocole : distances, jauge, port du masque. À défaut, il risque la fermeture administrative de son établissement, ce qui le priverait également des aides versées par l’État (fonds de solidarité). Il s’expose également à une amende de 500 euros. Les invités, comme les mariés, risquent eux une amende de 135 euros. Par tête ! Et en cas de récidive, la sanction est encore plus lourde : jusqu’à 3750 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement. Qui contrôle ? Les forces de l’ordre, elles ont pour consigner de vérifier la bonne application du protocole sanitaire dans tous les établissements recevant du public, c’est-à-dire les salles des fêtes, mais aussi les terrasses des restaurants, le parc d’un château… 

 

Faut-il porter le masque sur la piste de danse ?

Oui, le port du masque est malheureusement obligatoire sur la piste. Il le restera même après le 30 juin. C'est l'une des seules restrictions qui va survivre aux dernières phases du déconfinement. Quant aux pistes de danse, elles seront autorisées non seulement en extérieur mais aussi en intérieur à partir du 30 juin. 

Lire aussi

 

 Une fête de mariage doit-elle s’arrêter à l’heure du couvre-feu ?

Ça dépend où vous célébrez votre mariage : lieu privé ou lieu privatisé ? Si vous êtes dans un lieu privé (votre salon, votre jardin…), la fête peut continuer… à condition que vos invités dorment sur place. Le couvre-feu s’applique sur la voie publique, si vous souhaitez rentrer chez vous après la fête, tard dans la nuit, vous risquez une amende de 135 euros.   

Si vous célébrez votre mariage dans un lieu privatisé (une salle polyvalente, la terrasse d'un restaurant), là, il est de toute façon impossible de rester sur les lieux après 21h, et 23h à partir du 9 juin : la fête doit s'arrêter à cet horaire, à cause du couvre-feu mais aussi du protocole sanitaire... encore très strict dans les établissements recevant du public. 

Les invités d'un mariage doivent-ils être testés ?

Le test est très recommandé non seulement juste avant la fête, mais aussi sept jours après pour éviter l'effet cluster. Le gouvernement souhaitait rendre ces tests obligatoires mais cette mesure aurait été difficile à contrôler. On imagine mal demander à un traiteur, encore moins aux mariés, d'aller vérifier les résultats. 

* Sur Twitter avec le hashtag #le20HVousRepond, par mail à l'adresse le20Hvousrepond@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.