Le premier "vaccidrive" ouvre en France : faites-vous vacciner sans descendre de voiture

Le premier "vaccidrive" ouvre en France : faites-vous vacciner sans descendre de voiture

ALTERNATIVE - Ce mardi matin s'ouvre le tout premier vaccidrive de l'Hexagone. Une nouvelle organisation qui permet désormais de recevoir sa dose de vaccin sans sortir de sa voiture.

Après la mise à disposition des grands stades français pour effectuer les vaccinations anti-Covid, notamment le Stade de France dès la semaine dernière, c’est une nouvelle étape dans l’accélération de la campagne de vaccination en France. À partir de ce mardi, le premier "vaccidrive" de France permet de se faire vacciner contre le Covid-19 sur rendez-vous, en restant dans sa voiture, à Saint-Jean-de-Védas, dans l’Hérault, dans la périphérie de Montpellier.

"L'initiative vient de la clinique Saint-Jean qui a proposé à la préfecture et à l'Agence régionale de santé (ARS) il y a quelques semaines ce projet en nous disant qu'ils avaient envie de lancer cette expérimentation", a expliqué à l’AFP Alexandre Pascal, délégué départemental de l'ARS Occitanie. "L'idée c'est d'offrir un moyen supplémentaire de se faire vacciner", dit-il, soulignant que le "drive" dont la dotation sera "modeste" à ses débuts - 200 doses par semaine -, jouxte un centre de vaccination grand public "classique" ouvert à la clinique Saint-Jean depuis janvier.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

A terme, le "vaccidrive" héraultais compte accueillir 700 personnes par semaine mais tout dépendra du nombre de doses reçues. Pour Guy, habitant de la région âgé de 64 ans, c’est une grande première. "C’est mon premier drive, je ne vais jamais chez McDonald’s ou chez les autres d’ailleurs, donc là c’est un drive utile", explique le primo-vacciné, qui se vante d’avoir "un bras plus costaud que celui d’Olivier Véran".

Dans le même temps, ce mardi matin, la clinique de Saint-Jean-de-Védas fait l’événement, une vingtaine de voitures défilant dans ce premier "vaccidrive" de France. Et comme dans chaque centre de vaccination classique, il faut d’abord consulter un médecin, afin de communiquer ses antécédents ou comorbidités. Après la piqure, les automobilistes roulent quelques mètres et s’arrêtent dans cette zone, une quinzaine de minutes, afin de vérifier que tout va bien.

Lire aussi

Des Héraultais sous le charme

C’est notamment le cas d’Alain, nouveau vacciné et se sentant "vacillant" après l’injection. "Il a 18 de tension, c’est un peu élevé. Du coup, je vais le laisser un peu se détendre parce que se faire vacciner, des fois, c’est un peu anxiogène", explique un membre du personnel soignant chargé de la vaccination. Malgré cet effet secondaire, Alain se dit conquis :  "Cela me faisait un peu peur quand je voyais tous ces centres où les gens faisaient la queue. Je préfère cette solution-là."

Cette alternative aux centres de vaccination, prenant au total une vingtaine de minutes, est très bien accueillie par les personnes venant se faire vacciner. "L’avantage, c’est qu’on sort de l’autoroute, on passe, on n’a pas besoin de chercher de place de parking. Une fois que c’est fini, on s’en va, et c’est parfait", indique un riverain, quand deux autres Héraultais ont décidé de le faire ensemble : "On vit ensemble, on veut recevoir nos enfants, nos petits-enfants donc on a décidé de le faire ensemble. On est soulagés maintenant."

Découvrez la version podcast de l'émission "Brunet Direct"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : nouvelle session infructueuse au Conseil de sécurité de l'ONU

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.