Covid-19 : premier week-end de confinement pour Dunkerque

Covid-19 : premier week-end de confinement pour Dunkerque

Le confinement est de retour dans l'agglomération de Dunkerque (Nord). Depuis deux heures maintenant et jusqu'à lundi matin, les habitants sont priés de rester chez eux. Mais, ils profitent des derniers moments de liberté avant un week-end confiné.

Il est 18h dans le centre-ville de Dunkerque. Les rues sont vides, les commerces ferment. C'est le début d'un troisième confinement pour tout le week-end jusqu'à lundi matin. Quelques heures plus tôt, les Dunkerquois profitent des derniers instants avant l'heure fatidique. Ce confinement va forcément perturber les vacances. Il faudra donc aménager les programmes déjà prévus.

Toute l'info sur

Le WE

Chez une fleuriste, les clients viennent surtout le samedi. Mais beaucoup ont dû changer leurs habitudes. À dix jours de la fête des grands-mères et avec des stocks fournis, les pertes seront lourdes. Pour tenter de combler le manque à gagner, elle va agrandir ses horaires d'ouverture. Un peu plus loin, dans une boutique de vêtements, le gérant attendait plus de clients ce vendredi avant ce qui aurait dû être le dernier week-end de soldes. Il craint surtout une baisse conséquente de ses chiffres d'affaires.

À partir de ce soir à 18h et pour tout le week-end à Dunkerque, c'est le retour de l'attestation dérogatoire. Pour sortir, il faudra la remplir et cocher un des douze motifs obligatoires. Une attestation que les 250 000 habitants de Dunkerquois pourront télécharger sur le site du ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter