Pyrénées-Orientales : mesures renforcées et branle-bas de combat face au variant Delta

Pyrénées-Orientales : mesures renforcées et branle-bas de combat face au variant Delta

COVID-19 - Les Pyrénées-Orientales sont le premier département à avoir dépassé le seuil d’alerte fixé par les autorités. De nouvelles restrictions ont été annoncées ce vendredi, tandis que de grands moyens sont déployés pour dépister et vacciner.

C’est le département le plus touché par l’épidémie en France métropolitaine, après une progression éclair des contaminations ces dernières semaines. "Nous sommes à plus de 400% de contaminations en une semaine" dans les Pyrénées-Orientales, s’inquiétait jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'un déplacement dans un centre de vaccination en Savoie. En cause notamment, la progression du très contagieux variant Delta : "En moins d'une semaine, sa présence dépasse la moyenne nationale" dans le département, précisait l'ARS Occitanie dans son dernier bulletin, mardi 13 juillet.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Chaque jour, ce sont 480 cas positifs en plus qui sont enregistrés en moyenne, selon l’ARS. Avec 210 cas de contaminations sur 100.000 habitants, les Pyrénées-Orientales sont ainsi les premières à avoir dépassé le seuil d’alerte fixé par l’exécutif, établi à 200, ce jeudi 15 juillet. Au-delà de ce pallier, des restrictions territorialisées sont à définir. 

C’est chose faite depuis ce vendredi matin : dans toutes les communes du département, le port du masque sera obligatoire dans l'espace public, sauf à la plage et dans les grands espaces naturels, à compter de samedi 17 juillet jusqu'au 2 août, a annoncé la préfecture. Jusqu’alors, seuls les lieux publics très passants étaient concernés. 

En vidéo

Covid-19 : de nouvelles mesures dans les Pyrénées-Orientales

La consommation de boissons alcoolisées est également interdite sur la voie publique et les espaces publics en dehors des restaurants et des bars. “Ces mesures pourront être complétées en fonction de l’évolution des indicateurs sanitaires et de la tension sur le système hospitalier”, précise la préfecture sur son site.

Pour contrer cette progression et préserver tant que faire se peut la saison touristique qui s’ouvre à peine, les municipalités misent aussi sur le dépistage et la vaccination. Selon les informations agrégées par le site CovidTracker, 57.8% des habitants du département ont reçu au moins une dose de vaccin.

Messages de prévention sur la plage, doses de vaccin et tests doublés

Jusque sur la serviette, on rappelle les règles de distanciation sociale et les gestes barrières : à Argelès-sur-Mer, ce sont les maîtres sauveteurs qui font circuler les messages de prévention trois fois pas jour auprès des vacanciers sur la plage, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. “Ils sont vaccinés pour la plupart, mais on arrive toujours à sensibiliser des personnes qui ne le sont pas ou quelques proches, et en soi, c’est un plus”, se félicite l’un d’eux. 

Le centre de vaccination de la ville, lui, a ouvert de nouveaux créneaux sans réservation pour multiplier les injections. Le nombre de rendez-vous par jour a doublé : “on est passé de 400 vaccinés à presque 800, en augmentant les équipes nécessaires sur le centre”, détaille le docteur Pascal Alquier, chef de la structure. 

Quant au centre de dépistage, ses horaires vont devoir être rallongés pour répondre à la demande. Le nombre de tests a lui aussi doublé. “Il y a une quinzaine de jours, on faisait quotidiennement 2000 tests par jour, et on est passé à 4000”, note Quentin Chevrier, biologiste médical. Deux semaines auparavant, “moins d’1%” des tests étaient positifs, contre plus de 8% désormais, “ce qui représente à peu près 300 à 400 quotidiennement”, poursuit-il. 

Vague de mesures de restriction dans plusieurs autres départements

Comment expliquer ce regain exceptionnel de l'épidémie dans le département ? La fréquentation accrue par l'arrivée de touristes ne suffit pas à justifier une telle circulation du virus. "Il y a aussi pour partie un impact lié à la proximité de l'Espagne", avait expliqué l'ARS le 12 juillet dernier. Le pays voisin enregistre en effet à une véritable explosion des cas due à la propagation du variant Delta. Face à cette cinquième vague, plusieurs régions espagnoles dont la Catalogne ont réinstauré des restrictions sanitaires : couvre-feu, fermeture des discothèques en intérieur et limite d'ouverture pour les commerces ou les réunions entre personnes.

Si les Pyrénées-Orientales sont les premières à passer le seuil d’alerte d’incidence, elles ne sont pas le seules à avoir pris des restrictions. Face au rebond épidémique, la préfecture de Haute-Corse a annoncé mardi soir de nouvelles mesures sanitaires, applicables du 14 juillet au 1er août, en Balagne et à Saint-Florent, des micro-régions touchées fortement par la reprise de l’épidémie. Parmi elles, fermeture des bars et restaurants à 23h et retour des jauges pour ces établissements ainsi que les évènements festifs et familiaux.

Lire aussi

Il y a quelques jours, de nombreuses municipalités françaises avaient décidé de soumettre l'accès aux feux d'artifice du 14-Juillet à des restrictions, comme le masque ou le pass sanitaire, ou même d'annuler le spectacle lui-même, comme dans la préfecture du Nord. Selon les données agrégées par Covidtracker, 12 autres départements ont passé le seuil d'alerte de 50 cas sur 100.000 habitants en France métropolitaine. Dans les territoires d'Outre-mer, la situation est hors de contrôle, en particulier en Guyane et à la Réunion mais surtout en Martinique, où un taux d'incidence record de 278 cas est enregistré. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

Covid-19 : décès de Jacob Desvarieux, figure du groupe Kassav'

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.