Confinement : "30 à 40% des Français vont jouer avec la règle"

Confinement : "30 à 40% des Français vont jouer avec la règle"

PARADOXE - Les Français approuvent majoritairement ce troisième confinement, mais ils sont tout aussi nombreux à se dire prêts à le transgresser. Si les autorités se sont montrées tolérantes durant le week-end de Pâques, les contrôles ont repris lundi soir.

C'est oui.  Les Français interrogés par TF1 dans le reportage en tête de cet article se disent largement favorables au troisième confinement, "parce qu’il n’y a pas d’autre solution”. Une acceptation des nouvelles restrictions que l'on retrouve dans les enquêtes d'opinion : sept Français sur dix approuvent les mesures annoncées par Emmanuel Macron selon un sondage d'Odoxa pour Le Figaro et France Info. Ils étaient déjà 55% à y être favorables avant l'allocution du président de la République mercredi 31 mars, d'après une étude Harris Interactive réalisée pour LCI.

Mais pour autant, ces mêmes Français respecteront-ils à la lettre les restrictions sanitaires induites par ce reconfinement ? Cette fois, la réponse est plutôt non. "On est Français, vous savez ce que cela implique", plaisante un père de famille, bière à la main sur l'esplanade des Invalides, face aux caméras de TF1. Un paradoxe que l'on retrouve là aussi dans l'étude Odoxa : elle rapporte que 46% des Français, soit presque un sur deux, pensent ne pas respecter le confinement scrupuleusement, 39% déclarant par ailleurs qu'ils ne s'y plieront pas du tout, voire s'y opposeront (6%). 

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Parmi ces frondeurs parfois en pleine contradiction, les jeunes sont les plus nombreux à vouloir faire fi des nouvelles mesures. 63% des 18-24 ans et des 25-34 ans indiquent qu'ils ne respecteront pas ou peu les règles en vigueur, contre 26% des 65 ans et plus. 

Comment les Français transgressent-ils les règles ? “Des fois, on enlève un peu le masque”, avoue par exemple une jeune femme, sourire en coin. “On fait un repas avec les copines, on rentre plus tard que 19 heures”, confie une autre. 

On est tout le temps un peu à la limite.- Jean Viard, sociologue

Pour le sociologue Jean Viard, ce paradoxe des citoyens approuvant le confinement mais ne se l'appliquant pas scrupuleusement à eux-mêmes relève d'une dimension culturelle : “Il y a 30 à 40% des Français qui vont jouer avec la règle, estime-t-il. C’est très Français finalement. Vous voyez sur l’autoroute, quand il faut rouler à 130km/h, la vitesse moyenne est à 135. On est tout le temps un peu à la limite”.

De plus, le changement régulier des règles à suivre accroît ce paradoxe français. Car certains n'y comprennent plus rien. “Je pense qu’à un moment, il faut être logique. À force de ne pas être logique, on se retrouve avec des personnes qui ne veulent plus respecter les mesures parce que trop, c’est trop”, peste une passante. 

En vidéo

Fin de la tolérance sur les déplacements : quelles sont les règles jusqu’au 2 mai ?

Lire aussi

De gré ou de force, les Français devront tout de même respecter les nouvelles mesures sanitaires jusqu'au 2 mai prochain afin d'enrayer l'épidémie. Car après un week-end de flexibilité pour rejoindre son lieu de confinement, les contrôles ont été renforcés lundi soir.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Mort de l'ancien ministre Eric Raoult à 65 ans

Lire et commenter