Suspension du vaccin d'AstraZeneca : "Des cas de thrombose ont aussi été signalés avec Pfizer et Moderna"

Suspension du vaccin d'AstraZeneca : "Des cas de thrombose ont aussi été signalés avec Pfizer et Moderna"

EXPLICATIONS - La vaccination à l'AstraZeneca a été suspendue ce lundi. Caroline Bayle, journaliste santé de TF1, explique pourquoi cette décision a été prise précipitamment.

C'est dans la précipitation que l'exécutif français a décidé lundi 15 mars de suspendre, à titre préventif, le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca. Caroline Bayle, journaliste santé de TF1, nous éclaire sur cette décision qui pourrait avoir l'effet d'un coup de massue sur la campagne vaccinale.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Pourquoi la suspension provisoire du vaccin d'AstraZeneca a-t-elle été décidée dans la précipitation ?

Jusqu'à ce lundi 15 mars, on savait que 30 cas de survenue de caillots sanguins (des thromboses pour l'essentiel) chez des personnes vaccinées avaient été signalés en Europe. Or 30 cas sur 5 millions de ressortissants de l'Union européenne vaccinés avec ce produit, c'est très faible par rapport à ce qui peut se produire naturellement dans une population. 

Ce qui a changé la donne, ce sont ces informations données ce lundi par les Allemands, qui ont observé quelques cas d'anomalie de la coagulation extrêmement rares en temps normal. C'est pour cette raison qu'il faut aller regarder de plus près afin d'établir, ou non, un lien avec le vaccin.

"Un effet loupe sur les effets secondaires"

Mais n'y a-t-il pas toujours des effets secondaires après une vaccination ?

Si, d'autant que jamais des personnes vaccinées n'ont été autant surveillées. Chaque jour en France, le moindre petit signe d'effets secondaires est signalé. On en dénombre plus de 3000 rien qu'avec le vaccin d'AstraZeneca. Ils ont été étudiés par les experts de l'agence française du médicament sans conclure à un risque lié au vaccin. Il se produit en quelque sorte un effet loupe.

Des thromboses n'ont-elles pas aussi été signalées chez des patients ayant reçu les vaccins d'autres laboratoires ?

Si, des cas de thrombose ont été signalés notamment avec les vaccins de Pfizer et de Moderna, dans des proportions très faibles, comme pour AstraZeneca. On est donc vraiment aujourd'hui dans un principe d'extrême précaution. D'ailleurs l'agence européenne du médicament, dont les experts se réunissent ce mardi, rappelle qu'à ce stade le bénéfice du vaccin d'AstraZeneca l'emporte sur ces éventuels risques.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Confinement : "Les résultats sont encourageants mais insuffisants", déclare Gabriel Attal

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... le calendrier du déconfinement se précise

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

Lire et commenter