Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

EXPLICATIONS. En raison de l’incertitude liée aux variants, les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer pourraient recevoir une troisième dose d’ici à six mois ou un an, puis une injection chaque année, selon le PDG du géant pharmaceutique américain. Pour quelles raisons ? Explications de Gérald Kierzek.

Les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer contre le Covid-19 pourraient à nouveau recevoir une dose. "Une hypothèse vraisemblable est qu’une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année", a affirmé, jeudi 15 avril, Albert Bourla, le patron du géant pharmaceutique américain, tout en précisant que cette orientation devait encore être confirmée. Un "double objectif" derrière cette déclaration, selon Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

"Le premier objectif est de prolonger la durée de vaccination", explique-t-il. "On se rappelle que la vaccination est très efficace. Le Pfizer et le Moderna sont des vaccins à ARN Messager. Et les études cliniques montrent un taux de protection de plus de 95%. Donc, on a vraiment des vaccins efficaces."

Une adaptation hypothétique aux mutations virales

La question s'avère la durée, poursuit Gérald Kierzek : "Sur combien de temps sommes-nous protégés avec les anticorps, mais pas seulement ? Quelle est la durée de l’immunité ? Cette hypothèse est vraisemblable parce que la durée de l’immunité peut être de quelques mois, de plusieurs mois. On n’a pas encore le recul nécessaire et le PDG de Pfizer dit qu’il faudrait peut-être rebooster, re-stimuler le système immunitaire", assure-t-il.

Lire aussi

Le consultant de TF1 ajoute enfin la seconde raison, à savoir les variants : "Vous savez que les variants sont actuellement couverts par les vaccins, mais on peut imaginer des mutations virales qui nécessiterait d’adapter et de redonner un boost, de re-stimuler le système immunitaire avec une dose qui serait adaptée aux variants en circulation”, étaye-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Avignon : qui était le policier abattu ?

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.