Un tour de France des remplacements en camping-car : l’idée originale d’un jeune médecin

Un tour de France des remplacements en camping-car : l’idée originale d’un jeune médecin

SOLIDARITÉ - C’est parti pour cinq mois sur la route. Diplômé il y a un mois, Martial Jardel, jeune médecin généraliste, commence un tour de France en camping-car pour remplacer ses confrères débordés, notamment en zone rurale et dans les déserts médicaux.

C’est parti pour cinq mois sur la route. Diplômé il y a à peine un mois, Martial Jardel, jeune médecin généraliste a décidé de "donner un peu d’air, un peu d’oxygène" à ses confrères en zone rurale et plus particulièrement dans les déserts médicaux. À bord de son camping-car, il commence son périple "du Cher jusqu’à la Corse" en passant par le nord de la France puis par le sud. Ainsi, il va pouvoir se rapprocher au maximum des lieux dans lesquels il va remplacer ses confrères. Il prévoit onze étapes lors de son tour de France.

Toute l'info sur

Le WE

En ce moment, il se trouve en Alsace où il remplace un praticien qui a pleinement besoin de vacances en cette période d’épidémie. "On a été très sollicité, il faut s’engager dans la vaccination. Il m’arrive de travailler quatorze heures par jour. Ce serait bien d’avoir du repos", souffle le généraliste que Martial va remplacer. Ce dernier reste ainsi deux semaines dans chaque cabinet souvent reculé et où peu de médecins relayent leurs confrères. Pour lui, c’est également un bon moyen de découvrir la médecine en milieu rural.  

Mais avant de recevoir ses premiers patients, le jeune médecin a un besoin fondamental. "Je cherche de l’eau pour pouvoir prendre ma douche, faire ma cuisine, pour pouvoir vivre", explique-t-il. Avec le confinement, la plupart des services pour les camping-caristes sont fermés. "L’Alsace, c’est joli, mais il n’y a pas d’eau pour l’instant", affirme-t-il, en gardant le sourire. Finalement, il trouvera de l’aide auprès des pompiers. 

Un tour de France qui lui permettra par la suite de choisir où exercer

Martial est à présent prêt à remplacer le médecin pendant les deux semaines suivantes. Dans la petite commune, son arrivée rassure. "On n’a pas besoin de faire trente kilomètres, c’est aussi bien", confie un patient. "Quand on veut accéder aux soins, aux examens complémentaires ou aux spécialistes, c’est beaucoup plus compliqué que quand on est en ville", rappelle, de son côté, le généraliste. "C’est quelque chose qui est un petit peu révoltant", ajoute-t-il. 

Lire aussi

Après sa journée de travail, Martial choisit un endroit pour passer la nuit dans son camping-car. Une fois son spot trouvé, il partage ses impressions sur les réseaux sociaux. "Si je peux en profiter pour mettre un peu en lumière la médecine et puis le territoire, c’est sympa, le bonheur n’existe que s’il est partagé", conclut-il. Quand son tour de France sera terminé, Martial choisira d’exercer soit en ville, soit la campagne. Une décision qu'il prendra à la fin de son périple. 

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.