Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

CIRCULATION - Les vacances de printemps commencent ce week-end. Pendant cette période, il est toujours interdit de se déplacer sans motif impérieux au-delà de 10 kilomètres de son domicile. Mais les Français comptent-ils respecter cette restriction ?

Les vacances ne changent rien à l'affaire, tout le pays reste confiné, au moins jusqu'au 2 mai. Enfin, en théorie. Car au moment des départs à la gare Montparnasse à Paris, chacun a sa bonne excuse. Quand certains affirment vouloir passer du temps avec leur famille : "nous rentrons chez mes parents qui se trouvent dans le Sud-Ouest", dit ainsi un jeune homme dans la vidéo en tête de cet article. D'autres précisent un voyage pour les vacances scolaires : "Je pars en Turquie voir ma famille pour les vacances", affirme un autre riverain, qui souligne "être en règle" puisqu'il s'agit d'un rapprochement familial. 

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Cependant, une piqûre de rappel s'impose. Qu'importent les congés scolaires, il faut toujours respecter la limite des dix kilomètres autour de son domicile, sauf pour des rendez-vous médicaux ou pour confier ses enfants aux grands-parents. À l'image de cette grand-mère qui retourne dans le Sud-Ouest après avoir gardé ses petits-enfants dans la capitale. "Il ne me semble pas être dans l'illégalité pour ça", répond-elle. Et elle a raison. En effet, dans ce cas, il suffit de cocher la case "motif impérieux" en précisant qu'il s'agissait d'une garde d'enfant dans l'attestation.

En vidéo

Vacances : qu'aurez-vous le droit de faire pendant le confinement ?

De même, les deux parents sont autorisés à se déplacer, si d'aventure, papi et mamie vivent à l'autre bout du pays. "On va aller récupérer les enfants la semaine prochaine avec mon mari entre deux déplacements", indique à titre d'exemple une jeune femme.

Des contrôles renforcés

En revanche, point de trajet pour le seul plaisir de se déplacer d'une région à une autre, comme en témoigne ce groupe de vacanciers dans le 20 h d'hier. "On part à Laval, c'est à côté... Pour voir ma famille", avance une jeune fille. Quant à l'attestation dérogatoire de déplacement : "J'en ai pas rempli", s'amuse-t-elle. Leur voyage est donc bien illégal. Si ce groupe d'amis se fait contrôler, ce sera 135 euros d'amende par personne. 

Autre fait notable, Lucie Rotureau, la gérante d'une dizaine de locations sur la côte vendéenne, constate depuis 24 heures quelques réservations qui tombent. "On ne s'y attendait pas", lâche-t-elle. Et ces réservations viennent de toute la France pour des séjours professionnels mais pas seulement. "On a quelques réservations où il y a des enfants qui seront là, donc on imagine que c'est pour venir un peu en vacances", reconnaît-elle. 

Lire aussi

Pour faire respecter les règles en vigueur, depuis vendredi soir, les contrôles des forces de l'ordre sont renforcés en gare et sur les routes dans tout le territoire. Désormais, 24.000 policiers supplémentaires seront mobilisés sur les points stratégiques. Il est tout de même à noter qu'une tolérance sera accordée aux sportifs amateurs qui fréquentent les stades en plein air. Ils pourront s'entraîner dans tout leur département ou jusqu'à 30 kilomètres de chez eux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : pour la philo au bac 2021, la meilleure des deux notes entre le contrôle terminal et le contrôle continu sera retenue

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Injecter le vaccin AstraZeneca sans limite d'âge : la France ferait-elle cavalier seul dans l'UE ?

Mérignac : une femme tuée, brûlée vive en pleine rue par son compagnon

EN DIRECT - Procès Lelandais : "Tu leur dois la vérité, Nordahl !"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.