Covid : pourquoi ne pas encore mettre place un troisième confinement ?

Covid : pourquoi ne pas encore mettre place un troisième confinement ?

Avec les nouvelles recommandations et le nombre de contaminations qui ne cesse d'augmenter, beaucoup pensent que le troisième confinement semble inévitable. Mais pourquoi attendre ?

Officiellement, le gouvernement se donne encore quinze jours avant d'opter pour un reconfinement. Une mesure qui ne sera prise qu'en dernier recours. Mais pourquoi attendre ? Les autorités espèrent d'abord que le couvre-feu porte ses fruits. "On reste sur le couvre-feu dès 18 heures", affirme Sylvain Maillard, député LREM de Paris. Pour se justifier, l'exécutif prend l'exemple des départements où la mesure a été mise en place dès le 2 janvier. Sur ces territoires, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants, a baissé de 16%.

Toute l'info sur

Le WE

Autre argument qui justifie l'attente : les conséquences d'un reconfinement alors que la période des soldes vient de commencer. En effet, celle-ci laisse espérer aux commerces la possibilité de limiter les dégâts après une année marquée par trois mois de fermeture. Cependant, un élément risque d'accélérer ce calendrier : l'arrivée du variant anglais sur notre territoire. Et cette menace aurait déjà poussé d'autres pays européens à se reconfiner.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu : en Italie, la Sardaigne passe en "zone blanche"

Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Nouvelles restrictions en Île-de-France et à Paris : Hidalgo et Pécresse consultent

Lire et commenter