Les Français, bons voisins ? Ce qu'en dit une étude de l'Ined

Les Français, bons voisins ? Ce qu'en dit une étude de l'Ined

AU BEAU FIXE - Comment vous comportez-vous avec vos voisins ? "Plutôt bien", selon une étude de l'Ined qui dévoile que les Français sont très attachés à leurs relations de voisinage.

Même si on a tendance à davantage parler des troubles de voisinage, la crise du Covid avec ses différents confinements ne semblent pas avoir perturbé les relations entre voisins, bien au contraire, notent les auteurs d'une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) publiée ce mercredi. Discussions, échanges de services... Selon les démographes, qui prennent comme références de comparaison des études réalisées en 1983 et 2018, "les pratiques de voisinage apparaissent étonnamment stables". 

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Ainsi, à 35 ans d'intervalle, les visites et échanges de services entre voisins concernent toujours trois Français sur quatre : dans le détail, 75% des personnes interrogées en 2018 sont entrées chez un voisin dans les douze derniers mois et 76% ont reçu un voisin chez elles. Ils étaient respectivement 73% et 74% en 1983. Ils sont 68% à avoir rendu un service et 63% à en avoir reçu (contre 62% et 62%).

Des petits mots et des petites attentions

"Très répandue, la relation de voisinage reste néanmoins très différenciée", poursuivent les auteurs de cette étude : elle culmine chez les 30-44 ans, chez les familles avec enfants, les propriétaires et les habitants résidant dans le quartier depuis au moins dix ans. Elle est a contrario "moins répandue chez les jeunes (18-29 ans), les personnes vivant seules, les locataires et les nouveaux venus (moins de deux ans)".  Pour le vérifier, direction Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme. Et c'est peut-être un jour de chance, mais en ce mercredi matin, devant une boulangerie, le JT de TF1 n'a rencontré que des voisins parfaits. "Je suis gentille, aimable", lance une jeune femme. "Disponible aux personnes si elles ont besoin d'aide", renchérit sa voisine dans la file d'attente. 

Même son de cloche, près du centre-ville, dans le quartier de Galaxy avec ses barres d'immeubles où vivent plus de 800 personnes. Des petits mots et des petites attentions sont régulièrement échangés, là où l'anonymat pourrait être de mise. "Avec certaines personnes que je connais, on s'aide. On ne vit pas comme des sauvages", lance par exemple Viviane. Un avis partagé par Christelle, vivant dans l'appartement du treizième étage : "Il ne faut pas avoir l'impression que les voisins vivent chez vous, c'est ça qui est important", explique-t-elle.

À quelques kilomètres de là, dans la commune de Gerzat et ses nombreux lotissements, un couple qui vit ici depuis 1978 a le même sentiment. "Souvent, on s'inquiète des autres", reconnaît le mari. "C'est très important pour nous. Nous qui commençons à être âgés, on a besoin des voisins", confirme Paule, leur voisine. À quelques maisons de là, Babeth aime parler de tout et de rien pour ne pas rester seule. Et avec elle, les sujets de discussions ne manquent pas. Résultat, à force de se dire bonjour chaque matin, ces voisins sont devenus au fil du temps presque inséparables.

Lire aussi

Comme le souligne l'Ined, l'intensité des relations entre voisins varie aussi "en fonction des contextes résidentiels" : visites et services sont "plus fréquents dans les quartiers bourgeois et en voie d'ascension sociale, ainsi que dans les communes rurales". Seul bémol, les pratiques de voisinage sont totalement absentes chez 10% des personnes sans diplôme et 11% des ménages gagnant moins de 1.000 euros par mois, constatent les démographes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.