Bas les masques : une commune de Haute-Garonne rend le sourire à ses habitants

Bas les masques : une commune de Haute-Garonne rend le sourire à ses habitants

BONNE IDÉE - Les masques ayant pris une place considérable dans nos vies, la commune de Saint-Lys, en Haute-Garonne, a décidé de photographier ses habitants à visage découvert et d'exposer les photos grand format dans les rues.

Le temps d'une séance photo, les habitants de Saint-Lys (Haute-Garonne) retirent leur masque. L'occasion de dévoiler leur plus beau sourire durant une poignée de secondes. Avec son projet d'exposition baptisé "Le temps des sourires", réalisé avec une association, la commune de Saint-Lys (Haute-Garonne) souhaite capturer la joie et les rires de ses habitants. Pompier, restaurateur, fleuriste... tous ont décidé de se prêter au jeu. 

Toute l'info sur

Le 13h

Au fil des poses, les sourires sont moins crispés, les modèles d'un jour plus à l'aise. "Il y a quelque chose du strip-tease quand on enlève le masque : on découvre une partie qui maintenant est cachée", souligne derrière l'objectif la photographe Coline Fauconnier. 

Lire aussi

Les photos sont ensuite affichées partout dans la commune. Et quand les habitants découvrent leur portrait, haut d'un mètre cinquante, les réactions sont variées. Quoi qu'il en soit, ces clichés apportent un peu de culture dans la ville. "Ça donne un peu l'envie de repartir, de revivre", confie un habitant. "C'est une bouffée d'oxygène", salue une autre. Les photos resteront affichées pendant deux mois. D'autres communes aux alentours ont déjà adopté l'idée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire pour entrer en France étendue à sept nouveaux pays

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.