Pyrénées-Orientales : les restaurateurs excédés par cette enclave espagnole où s’attablent les Français

Pyrénées-Orientales : les restaurateurs excédés par cette enclave espagnole où s’attablent les Français

TOURISME – A quatre kilomètres de Llívia, petit village situé entre l'Espagne et la France, les restaurateurs français ne comprennent pas pourquoi leurs collègues espagnols ont le droit d’ouvrir et pas eux.

Les Français qui ont la chance d’habiter près de la frontière espagnole peuvent encore profiter des restaurants ouverts là-bas. Un privilège ressenti comme une injustice pour les restaurateurs français. À quatre kilomètres de Llívia, petit village entre la France et l’Espagne, Eri Planes, propriétaire du restaurant "Chez Planes", est excédé. "Tout est à l’arrêt", déplore-t-il, alors que ses 17 salariés sont en chômcage partiel. Il trouve injuste qu’il ne puisse pas ouvrir son établissement alors que de l’autre côté de la frontière, c’est autorisé. "Je ressens un peu de rage parce que nous, on passe à Llívia, on les voit tous manger dans les restaurants et moi, mon établissement est fermé", se désole-t-il. "On ne comprend pas, par rapport à l'Europe, ce décalage à quatre kilomètres près", poursuit-il.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Dans le village de Llívia, comme partout en Espagne, les restaurants sont autorisés à ouvrir pour le déjeuner à 30% de leurs capacités à l’intérieur, et 100% en terrasse. Les Français ont pris d’assaut les tables à l’extérieur : ils représentent aujourd’hui 70% de la clientèle dans la commune, ce qui n’est pas pour déplaire aux restaurateurs espagnols. "Nous, on fait trois services en fait. Premier service et deuxième, il y a surtout des Français qui viennent, et le reste, c'est des Espagnols parce qu’en Espagne, on mange plus tard", explique l’un d’eux.

Tous sont d’accord sur un point, ils sont privilégiés. "On est désolés pour ce qui se passe en France mais pour nous, c'est positif parce que tous les restaurants français sont fermés. Ici, on est entre l’Espagne et la France et les gens sont juste de passage", affirme une serveuse dans un autre restaurant.

"Une récréation, une bulle d’oxygène"

À Llívia, les touristes venus de l'Hexagone n’en croient pas leurs yeux. "Je suis arrivée avec des yeux complètement écarquillés. C’est assez chouette, je trouve ça émouvant même", affirme une cliente française dans un restaurant. "Ça me met en joie ! C’est une récréation, une bulle d’oxygène", poursuit une autre.

Lire aussi

Pour rentrer sur le territoire espagnol, un test PCR est obligatoire. Mais les Français attablés à Llívia ne l’ont pas tous réalisé. "En Espagne, c’est plus compliqué mais ici, comme c’est un peu une enclave, on ne demande rien", assure l'un d'eux. Alors tout le monde en profite et goûte à ce bonheur retrouvé. "C’est impressionnant le plaisir que ça fait de retrouver une ambiance. On ne peut pas s’imaginer. C’est impressionnant comme ça peut manquer", sourit un autre. 

À partir de dimanche, nouvelles restrictions obligent, seuls ceux qui habitent à moins de dix kilomètres pourront se rendre à Llívia pour profiter des restaurants.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

EN DIRECT - Funérailles du prince Philip : suivez avec nous la cérémonie

Lire et commenter