VIDÉO - CSG : les retraités restent mobilisés et tentent de "mettre de côté"

VIDÉO - CSG : les retraités restent mobilisés et tentent de "mettre de côté"

"OUBLIÉS DU GOUVERNEMENT" - Pour la troisième fois en neuf mois, les retraités se mobilisent à nouveau pour défendre leur pouvoir d'achat, notamment après la hausse de la CSG. Et leur sentiment d'être quelque peu abandonnés ne s'estompent pas.

À l'appel de neuf syndicats, les retraités continuent de se mobiliser contre la hausse de la CSG sans compensation. Comme à Montpellier ce jeudi matin, des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs régions pour la troisième fois en moins d'un an. Ces retraités ont toujours le sentiment d'être les "oubliés du gouvernement".

Toute l'info sur

Le 13H

En vidéo

Emmanuel Macron sur les retraités et la CSG : "Je demande un effort et j'en ai besoin"

Et pour cause, depuis plusieurs années, ils constatent la dégradation de leur pouvoir d'achat. Avec la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) et le gel des pensions de retraites, certains ont perdu plusieurs centaines d'euros sur une année. Alors que cette hausse de la CSG et le gel des pensions s'accompagnent dans le même temps d'une augmentation des tarifs du gaz et de l'électricité, les charges sont de plus en plus lourdes et pèsent sur les ménages. 

Lire aussi

Tout en faisant le choix de se priver de certains loisirs, plusieurs couples de retraités tentent néanmoins de "mettre de côté". "On essaie d'aider les enfants ou bien on essaie de garder un peu au cas où on soit placé (en maison de retraite, ndlr), souligne des retraités croisés à Merville-Franceville, dans le Calvados. On sait ce que ça coûte et ce n'est pas donné." Toutefois, grâce à leur mobilisation, ils espèrent une revalorisation de leurs pensions. La prochaine pourrait intervenir en janvier 2019.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.