Danielle Mérian sur LCI : "J'espère qu'il y aura un 13 novembre avec un fait magnifique"

HOMMAGE - Elle avait touché le cœur des Français en exprimant toute sa fraternité avec les cinq millions de musulmans, après les attentats de Paris le 13 novembre 2015. Invitée de LCI en cette journée d'hommage, Danielle Merian espère que cette journée de tristesse devienne peut être un jour, un moment plus heureux.

"C'est un anniversaire tout à fait terrible", reconnait Danielle Merian. Après les attentats de Paris elle avait clamé haut et fort les valeurs de la République, assurant toute sa fraternité avec les cinq millions de musulmans. Ce qui avait largement touché le coeur des Français sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, en cette journée d'hommage, cette dernière espère qu'"il arrivera un jour un 13 novembre où il y aura un fait magnifique".


C'est d'ailleurs ce qu'elle a vécu dans sa propre vie. "J'ai perdu mon mari dans la nuit du 21 novembre 1995", puis un an après, "ma fille a accouché d'un troisième enfant". "Ce qui allait être un anniversaire épouvantable est devenu un jour de fête".  Et elle en espère de même pour les attentats du 14 juillet à Nice. La réponse à Daech, selon elle, c'est tout simplement de célébrer la vie.

Lire aussi

"Féministe convaincue", cette militante des droits humains est aussi l'auteure du livre "Nous n'avons pas fini de nous aimer" (Grasset), où elle raconte son parcours de femme libre et engagée. Sur internet, elle avait été surnommée "Mamie Danielle", du fait de son âge et du réconfort que ses propos, émouvants et pacifiques, avaient offert aux Français. Une appellation qu'elle n'apprécie pas vraiment, trouvant très "macho" d'être réduite au statut de grand-mère, comme elle l'avait confié lors d'une interview à Mouloud Achour sur Clique TV.

A presque 80 ans, cette ancienne avocate engagée auprès de SOS Africaines, a également été particulièrement surprise quand un photographe lui avait dit "vos paroles sont des paroles normales qui sont devenues exceptionnelles". Selon elle, "ça, c'est grave".

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les attentats du 13 novembre, deux ans après

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter