Déconfinement : les Français sont-ils prêts ?

Déconfinement : les Français sont-ils prêts ?

Cette confirmation du 3 mai nous permet de commencer à refaire les projets, à se retrouver notamment lors des week-ends du mois de mai. Les réservations ont-elles déjà commencé ou y a-t-il encore de la prudence ?

Ces chanceux ont la plage pour eux, mais leurs jours de tranquillité sont semble-t-il comptés. À Arcachon, ce n’est encore qu’un frémissement qui réjouit Jean-Yves Arnaud, directeur de l’Hôtel de la Plage. Ces dernières 24 heures, une quinzaine de mails de réservation reçus dont celle de ces deux couples, impatients de découvrir cette belle région le week-end de l’Ascension. Jean-Yves Arnaud affirme : “Là, les réservations commencent à retomber. On est à 40%. 40%, ça peut paraître faible, mais c’était quand même assez inattendu. On ne s’attendait pas à ça”. Et tous lui réclament un balcon pour s’aérer.

Toute l'info sur

Le 20h

De quoi faire pâlir ces Parisiens à 650 kilomètres de là. Après le 3 mai, leur destination numéro un : “J’ai prévu avec les enfants d’aller à la plage”, dit un père de famille. “Je pense que je serais à la plage avec des copains",affirme un jeune homme. “À la mer”, nous répond une mère de famille, “La mer me manque", nous confie-t-elle. Pourtant, dans ce parc, aucun de ceux que notre équipe a rencontrés n’a fait de réservation. “J’improvise, je suis mon instinct et j’arrête de programmer trop à l’avance”, nous déclare la mère de famille. “C’est un peu trop tôt encore. Je vais attendre d’être vaccinée pour vraiment envisager d’aller plus loin”, réplique une autre dame.

Dans la famille Pianetti, habitant à Clamart (Hauts-de-Seine), les grands-parents sont vaccinés. Alors, tous se voient déjà en voiture pour leur rendre visite en Bourgogne, avec des précautions. “Effectivement, je pense garder mon masque puisque j’ai l’habitude de le porter maintenant. Donc, on va respecter les gestes barrières et privilégier les contacts dehors”, affirme Emmanuelle Pianetti, la mère de famille. Ils ne se sont pas vus depuis plusieurs mois, l'Ascension sera donc l’occasion de fêter des retrouvailles et Noël en retard. “Les cadeaux de Noël, ce seront les cadeaux de mai au final, mais ce n’est pas grave”, ajoute madame Pianetti. Se déplacer à nouveau, une première étape alors que tous s’attendent à la deuxième, connaître les étapes exactes de la réouverture des terrasses, commerces et activités culturelles.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit dans les services hospitaliers

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.