Découvrez, en 3D, à quoi ressembleront les autoroutes de demain

Découvrez, en 3D, à quoi ressembleront les autoroutes de demain

FUTUR - Tandis que des sociétés cherchent des solutions plus écologiques pour équiper les véhicules et que la voiture électrique gagne du terrain, des scientifiques étudient la possibilité de métamorphoser les autoroutes pour les rendre elles-mêmes écologiques.

Si les voitures évoluent sans cesse vers des modèles plus écologiques, les autoroutes, qui représentent un quart du trafic routier, devraient également changer de peau dans les années à venir, toujours au profit de l’écologie mais aussi de l’autonomie et de la sécurité des véhicules. Il sera ainsi possible de rouler au sec même lors d’averses et orages de pluie verglaçante, comme ce fut le cas ces dernières semaines dans l’Hexagone. Dans trois ans, en Allemagne, une expérimentation visera à couvrir toutes les autoroutes de panneaux solaires.

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Il ne s’agira pas de panneaux solaires classiques, opaques comme actuellement, mais transparents pour laisser passer la lumière et ne pas gêner la visibilité des conducteurs. Ce système présentera deux avantages, à savoir la sécurité, les panneaux étant inclinés et évacuant la pluie, la neige ou encore le verglas sur les côtés de la route. Un plus non négligeable, une route mouillée causant deux fois plus d’accident. L’autre avantage sera écologique puisqu’avec ces panneaux solaires, les 13.000 kilomètres d’autoroute équipés en Allemagne pourront fournir un tiers de la consommation annuelle des 83 millions d’habitants outre-Rhin. 

Les routes, futures sources d'énergie pour les véhicules ?

Autre innovation notable, la possibilité prochaine de recharger sa voiture en roulant, sans avoir besoin de s’arrêter à la station-service. Cela sera possible à condition de disposer d’un véhicule électrique compatible avec les voies de la route, qui seront électromagnétiques. Grâce à ces voies, le véhicule se rechargera instantanément grâce à l’induction, au contact de la route qui aura stocké toute l’énergie nécessaire. Un concept de mini-éoliennes placées le long des routes pour récupérer le vent généré par le passage des voitures et le transformer en électricité est également envisagé.

Lire aussi

Bientôt un bio-bitume et du marquage au sol luminescent ?

Le revêtement de la route est également au cœur des recherches des scientifiques. Ainsi, un bio-bitume fait actuellement l’objet d’études de la part de chercheurs du CNRS. Présentant les mêmes caractéristiques que le bitume actuel, à savoir la couleur, l’adhérence ou encore la réduction du bruit, ce bio-bitume, à base de micros-algues, sera beaucoup moins polluant.

Une autre expérimentation a déjà été menée à toute petite échelle aux Pays-Bas, avec de la peinture luminescente qui a été utilisée pour peindre le marquage au sol, captant la lumière pendant la journée, la restituant pendant la nuit et éclairant les véhicules dans l’obscurité. Très utile lorsque l’on sait que nos autoroutes ne sont pas éclairées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

EN DIRECT - Nouveau record de décès du Covid en 24h au Brésil : 1.910 morts

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter