Des réfugiés afghans prêts à repartir de zéro en France

Des réfugiés afghans prêts à repartir de zéro en France

Beaucoup de réfugiés afghans arrivés sur le sol français sont encore en quarantaine, d’autres ont pu commencer à s’installer. On a recueilli quelques témoignages dans plusieurs villes qui ont proposé de les accueillir.

Cela fait trois jours que ces réfugiés afghans sont arrivés sur le territoire français. Installés dans ce centre de vacances, à Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique), ils font partie des derniers à avoir pu quitter leur pays. Parmi eux, Asma Halimi, 25 ans, travaillait pour l’ONU. "Au moins nos vies ne sont plus en danger, mais il a fallu tout quitter (…) Il va falloir tout reprendre de zéro", affirme-t-elle.

Toute l'info sur

Le WE

Depuis leur arrivée, les 88 Afghans logés ici doivent respecter une quarantaine de dix jours. Leur principale occupation : prendre des nouvelles de leurs proches restés là-bas. C’est le cas de Ghulam, 24 ans, ancien employé de l’aéroport de Kaboul dont toute la famille est encore sur place.

Fuir ce quotidien, la famille de Nabi, qui travaillait dans une ONG française, a pu le faire il y a un mois. Aujourd’hui installée à Cherbourg-en-Cotentin (Manche), elle profite avant tout du calme qui règne. Une vie presque normale. En attendant d’obtenir leur droit d’asile, ces réfugiés se sont tous mis au français. Comme eux, au total, plus de 2 600 Afghans ont été accueillis par l’Hexagone.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

PHOTOS - Miss France 2022 : de l'Alsace à Tahiti, découvrez la Miss de votre région

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.