Déserts médicaux : six millions de Français à plus de 30 minutes des urgences

Déserts médicaux : six millions de Français à plus de 30 minutes des urgences

ACCÈS AUX SOINS - Selon une étude commandée par l’Association des maires ruraux de France, seuls 79% des Français habitant en zone rurale ont accès aux urgences en moins d'une demi-heure. Un problème pour ces personnes vivant à la campagne.

Gabarret est un village parmi tant d’autres situé à plus de 30 minutes d’un service d’urgences. Pour les habitants, c’est une véritable difficulté. "Le problème, c'est qu’ici, une personne âgée sans voiture, sans moyen de déplacement, elle est bloquée", affirme l'un d'eux. "Moi, j’ai eu le cas pour ma femme quand elle était enceinte, par exemple, ça met un peu de panique au quotidien dans le doute qu'il y ait des complications", témoigne un jeune père de famille. 

Toute l'info sur

Le 13h

Comme eux, plus de six millions de Français vivent à 30 minutes au moins des urgences. C’est le constat que fait l’association des Maires ruraux de France (AMRF) dans une étude dévoilée par France Bleu. Autrement dit, seuls 79% des ruraux ont accès aux urgences en moins d'une demi-heure, contre 96% des urbains. Une source de vives préoccupations pour les citoyens concernés, comme en témoignent les nombreuses contributions sur ce thème recueillies dans le cadre de la grande consultation, lancée par la plateforme make.org, sur la façon d'améliorer les conditions de vie dans nos territoires, à laquelle vous pouvez participer ci-dessous.

Vous ne visualisez pas la consultation ? Rendez-vous ICI

L'étude de l'AMRF précise que "la distance calculée en temps d’accès de 30 minutes est communément admise comme un seuil critique (notamment face à un infarctus du myocarde). Elle permet de mesurer à la fois le temps d’accès à un service d’accueil des urgences et par ricochet le temps d’intervention d’un service mobile d’intervention." Or, comme le rappelle à TF1 le pharmacien du village landais de Gabarret, "une intervention rapide peut pourtant sauver des vies".

Le problème n'est pas nouveau mais s'intensifie. En 2012, François Hollande, alors candidat à la présidentielle, avait promis que tous les Français auraient accès aux urgences en moins de 30 minutes. Selon le ministère de la Santé, à cette époque, deux millions de personnes étaient concernées. Actuellement, selon l’AMRF, on en dénombre plus de six millions, soit 10% de la population.

Des maternités toujours moins nombreuses

En matière de fermeture de services d'urgence, "si un nouveau coup d’accélération devait être donné, comme le recommandent diverses études récentes (depuis 2015), avec la fermeture de plus de 60 services d’urgence accueillant moins de 10.000 patients par an, alors la situation se dégraderait fortement", alertent les maires ruraux.  

Lire aussi

Ils soulignent que la chirurgie ou la maternité sont au cœur du problème, rappelant par exemple qu'"une quinzaine de maternités ont tout de même fermé depuis 2017".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Une fête clandestine avec 110 participants à Paris, les organisateurs interpellés

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

EN DIRECT - La Reine a perdu son "roc", son "soutien indéfectible" : nombreux hommages ce samedi après la mort du Prince Philip

Lire et commenter