VIDÉO - "Détox digitale" : ils troquent leur smartphone contre un téléphone première génération sans Internet

TECH
DirectLCI
REHAB – Pour profiter pleinement des vacances, se déconnecter et se ressourcer, vous êtes de plus en plus nombreux à envisager de faire un "break digital". Une start-up propose de vous y aider en échangeant votre smartphone contre un vieux portable sans accès à Internet.

Comme des milliers de Français, Laurent Fazel est accro à son smartphone. Discuter avec des amis sur les réseaux sociaux, consulter l'actualité, vérifier ses mails ou simplement écouter de la musique, des activités dont il ne peut plus se passer. Il avoue d'ailleurs y passer "de six à huit heures par jour". Un chiffre confirmé par une application, une de plus dans son téléphone, qui calcule le temps passé à scruter son écran. "C'est un peu flippant", confie-t-il dans un sourire.


Alors pour les vacances, il a décidé de franchir le pas et de se soumettre à une "détox digitale". Plus facile à dire qu'à faire… Car il a déjà tenté de se limiter. "J'essaye de temps en temps, je me dis 'je le laisse dans la chambre', mais au final, il suffit de remonter le chercher", reconnait-t-il. Cet avocat en fonctions depuis treize ans a donc opté pour un choix radical : troquer son smartphone contre un téléphone portable de première génération, sans accès à Internet, le temps des vacances.

Aujourd'hui, un Français regarde en moyenne son téléphone 300 fois par jourYoann Valensi, à l'origine d'une solution de détox digitale

Et ça tombe bien, Certideal, une start-up spécialisée dans l'achat-vente de téléphones portables, propose justement ce service pour la période estivale. "Aujourd'hui, un Français regarde en moyenne son téléphone 300 fois par jour", explique Yoann Valensi, le confondateur de la société. "Un temps qui implique une charge mentale insupportable", estime-t-il. Il a donc voulu mettre à disposition ce service "pour simplifier la vie" de ses clients. Le smartphone est gardé dans un endroit sécurisé le temps que ses clients rentrent de vacances. Un service gratuit, excepté les frais de port. Et le succès est au rendez-vous : mi-juillet, une centaine de personnes avaient déjà penché pour cette solution.

En vidéo

Pour ou contre ? La "digital detox", ou le besoin de débrancher tous ses objets connectés

Une certaine appréhension

Pour Laurent Fazel, cette "mise au vert" permettra à son entourage d'apprécier d'autant plus les vacances à venir. "J'avais beaucoup de remarques à table, pendant les vacances, le soir", admet-il. Evidemment, lui aussi compte en retirer des bénéfices, notamment pour couper du travail. Il pourra cependant toujours compter sur son ordinateur. "La détox n'implique pas de se couper du monde", explique-t-il. "C'est simplement de ne plus être rivé 24h/24 sur son téléphone". 


Mais cette connexion, accessible mais plus limitée, ne le rassure pas totalement. A quelques jours du départ, il avouait avoir une certaine "appréhension", l'impression qu'il allait "passer à côté de quelque chose". Dans la box qui contient le téléphone "basique", il devait également trouver quelques jeux comme par exemple des mots croisés. Pour le relaxologue et sophrologue Gilles Diederichs, auteur de "Se débarrasser du stress", c'est un moyen idéal pour s'oxygéner l'esprit…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter