Dons aux associations : les Français de plus en plus généreux grâce à une réduction d'impôt liée au Covid

Dons aux associations : les Français de plus en plus généreux grâce à une réduction d'impôt liée au Covid

GÉNÉROSITÉ - Malgré la crise sanitaire et économique, les Français sont plus nombreux à donner aux associations et donnent des sommes plus importantes. Quelles sont les causes qui en bénéficient, pourquoi et dans quelle proportion ?

La pandémie n'a pas freiné la générosité des Français. Au contraire, les dons déclarés aux impôts en 2020 et le nombre de donateurs ont augmenté par rapport à l'année dernière. Le montant moyen annuel des dons déclarés est quant à lui passé de 404 euros à 2013 à 570 euros en 202.

Toute l'info sur

Le 13H

"Il y a des gens qui en ont plus besoin que moi", assure une passante interrogée dans le reportage TF1 visible en tête d'article. "On continue à donner même si on se serre un peu plus la ceinture, la crise tout le monde la subit, les associations comme tout le monde", témoigne une autre.

Un "effort de générosité" de la part des jeunes

Si plus de la moitié des donneurs ont plus de 60 ans, selon une étude réalisée par le réseau d'experts "Recherches et Solidarité", les plus jeunes ont fait des efforts. On comptabilise ainsi un don moyen de 347 euros pour les moins de 30 ans. Les plus généreux restent les plus de 70 ans avec 665 euros de dons en moyenne par an. "J’ai une bonne retraite, donc j’essaie de partager le plus que j’ai", déclare ainsi un passant. 

Pour encourager les dons, l’État a prolongé la loi qui permet de bénéficier d'une réduction d'impôt de 75% du montant du don, dans la limite de 1000 euros, soit 750 euros au maximum. "Elle incite et elle reconnait la générosité du public. Elle a permis d’être présent, elle nous permet d’être là et elle nous permet pour toutes les associations qui en bénéficient de préparer l’avenir plus sereinement en incitant aux dons et en permettant à tous les Français qui le souhaitent de pouvoir en faire", expose Patrice Douret, président des Restos du cœur. 

Lire aussi

Selon cette étude, les dons aux associations qui prodiguent des repas, des soins et des logements ont, eux, bondi de 36,5%. Entre les initiatives déclarées ou pas, le montant estimé des dons s'élève, quant à lui, à cinq milliards d'euros pour l'année 2020.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.