École à la maison, vacances : la grande débrouille

École à la maison, vacances : la grande débrouille

Les écoles seront fermées durant trois semaines avant une réouverture le lundi 26 avril. Cela va poser des problèmes insolubles à de nombreux parents d’élèves. Ils vont affronter à nouveau le casse-tête de la garde des enfants et la course aux nounous.

Plus qu’une journée d’école avant la fermeture et certains parents n’ont aucune solution pour l’instant. “Le problème des grands-parents, c’est qu’on veut les préserver aussi. La solution, ce n’est pas de leur refiler nos enfants à eux qui ont plus besoin de protection que les autres”, nous confie une parent d’élève. “J’ai pensé à des amis qui ne travaillent pas”, réplique une autre.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Dès mardi, le 6 avril pour tous les niveaux scolaires, de la maternelle au lycée, l’école se fera à distance. Alors, cette famille vient de transformer l'appartement. la chambre en bureau pour le télétravail et le salon en salle de classe. “On a fait un peu un système D avec le chevalet de Margot. C’est son chevalet pour peindre. Et, on a mis une ardoise dessus. Sur une courte période, je pense qu’on peut faire face au confinement, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps au fait”, explique la mère de famille.

À partir du samedi 10 avril jusqu’au 25, tous les élèves du pays seront en vacances en même temps. Il n’y a plus de zone pour les vacances de printemps. Ensuite, dès le 26, le retour en classe sera progressif. Une mauvaise nouvelle pour les parents de Gaspard et Manon. Atelier de couture, centre de loisirs, billets de train, tout le programme doit être annulé. “On n’en peut plus là. ça fait un an qu’on annule toutes les vacances à chaque fois. Donc, c’est aussi de l’organisation et du temps”.

À Marseille, sans solution de garde pendant les vacances, ces familles se posent des questions sur le chômage partiel. “Le chômage partiel, c’est compliqué parce qu’on perd quand même de l’argent”, se désole une parent. Il permet de conserver au minimum 84% du salaire, un seul parent peut en bénéficier, il doit présenter une attestation sur l’honneur à son employeur qui n’a pas l’obligation d’accepter. Concernant les assistantes maternelles, le gouvernement annonce, ce vendredi soir, qu'elles n’accueilleront plus d’enfant dans l’immédiat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter