En Gironde, un enfant ramené chez lui par un policier municipal pour un impayé de cantine

Un enfant dont les parents ne paye plus la cantine scolaire depuis 2019 peut-il être ramené chez lui devant ses camarades ? C'est ce qui s'est passé vendredi dernier près de Libourne. Cela suscite bien sûr l'émotion. La maire de la commune estime qu'elle n

ÉCOLE - Un élève de 7 ans a été escorté par la police municipale jeudi 9 septembre pendant la pause déjeuner. Motif : sa mère n’avait pas payé la cantine depuis 2019.

Jeudi 9 septembre à Saint-Médard-de-Guizières, en Gironde, un élève de 7 ans a été raccompagné par un policier municipal à son domicile alors qu’il s’apprêtait à déjeuner à la cantine avec ses camarades. Une décision prise par la municipalité suite à un impayé de 800 euros remontant à 2019 et équivalant à 350 à 400 repas, selon elle. Dans une situation financière compliquée, la mère de l’enfant n’a pu régulariser la situation du garçon, malgré la pression exercée par l’administration.

Cette dernière s’est indignée auprès de Sud Ouest de la méthode employée par la mairie. "Pourquoi humilier un enfant ?", s’est-elle interrogée, expliquant qu’elle comptait se rendre au Trésor public cette semaine pour honorer ses dettes. Sa situation a
été réglée depuis, a annoncé la maire de Saint-Médard-de-Guizières ce lundi 13 septembre. La municipalité, elle, justifie cela par la mauvaise volonté de la mère de l’élève, à qui elle aurait envoyé un recommandé et demandé de ne plus l’inscrire à la cantine. 

Lire aussi

"J'assume la décision que j'ai prise", a assuré la maire Mireille Conte-Jaubert, sur notre antenne, ajoutant avoir "prévenu sa mère régulièrement pour qu'elle prenne en charge son enfant le midi, elle n'a pas voulu le faire". Au total, la ville de Saint-Médard-de-Guizières cumule "16.000 euros de factures impayées entre la cantine et le périscolaire", rapporte-t-elle à Sud Ouest.

La Défenseure des droits s'est "saisie d'office" afin d'enquêter sur la situation. "Les enfants doivent être laissés à l'écart des conflits entre leurs parents et l'administration", a rappelé Claire Hédon dans un communiqué. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.