Enfants victimes de violences : une boîte aux lettres pour libérer la parole

Enfants victimes de violences : une boîte aux lettres pour libérer la parole

PRÉVENTION - Un enfant sur dix souffre de harcèlement à l'école. Et pour mettre fin à ces violences, toutes les initiatives méritent d'être encouragées, comme celle de l'association "Les Papillons".

Ce jeudi, des écoliers d'un établissement du Maine-et-Loire découvrent leur nouvelle boîte aux lettres... pas comme les autres. Un objet qui sera bientôt installé dans l'établissement. Harcèlements, violences physiques, morales ou sexuelles, à l'école ou à la maison... cette boîte doit aider les enfants à briser la loi du silence.

Toute l'info sur

Le 13H

Dans cet autre établissement près d'Angers, Morgane Dupuy, référente de l'association "Les Papillons" dans la région, vient relever la boîte aux lettres. Quelques papiers y sont déposés. Tous ces mots sont remontés au siège de l'association. Morgane n'intervient jamais personnellement auprès des enfants ou des parents.

Il arrive que les messages soient transmis à la directrice de l'école. Les notes sont prises très au sérieux. Du côté des parents, cet équipement est bien accepté. L'Hexagone compte une quarantaine de boîtes de ce type. Sur les 450 mots déposés cette année, près de 9% ont fait l'objet de signalements préoccupants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.