Fléau du bruit : comment baisser le volume ?

Fléau du bruit : comment baisser le volume ?

Deux Français sur trois sur se plaignent du bruit dans leur quotidien. Pourtant, des solutions existent.

Klaxons, trafics routiers, chantiers, problèmes de voisinage... La pollution sonore affecte 25 millions de Français au quotidien. Et le niveau de décibels peut monter très haut, avec 90 décibels pour les engins de chantier et jusqu'à 100 pour les deux-roues. C'est le double de la norme recommandée par les médecins.

Toute l'info sur

Le 20h

Les transports restent les principaux responsables de ces nuisances sonores. Pour Laurianne Rossi, députée LaREM des Hauts-de-Seine, c'est d'abord sur eux qu'il faut agir. Il faut réduire le bruit à la source. C'est ce que nous essayons de faire avec le bruit des transports avec la motorisation des véhicules, la vitesse des véhicules, les zones à faibles émissions et les radars sonores.

Ces radars sont déjà expérimentés. C'est le cas dans une rue très fréquentée à Paris. Mais il ne s'agit pas tout à fait d'un radar sonore. Il s'agit plutôt d'un capteur qui détecte les véhicules trop bruyants. Pour Fanny Mietlicki, directrice de Bruitparif, "ce type de capteur pourrait évoluer vers un objectif de sensibilisation des conducteurs". À terme, ils pourraient devenir de vrais radars, avec une amende à la clé. Comme ceux qui flashent sur les autoroutes quand la vitesse autorisée est dépassée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

"On est déçu, on est venu profiter des plages" : touristes et habitants face au confinement en Martinique

EN DIRECT - JO de Tokyo : énorme déception pour Teddy Riner, battu en quart de finale

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.