Fonds de solidarité : les saisonniers en grande difficulté

Fonds de solidarité : les saisonniers en grande difficulté

L'épidémie a complètement sinistré certains secteurs économiques. A l'exemple des stations de ski qui voient leurs saisonniers sans travail, mais qui ont aussi du mal à percevoir les aides de l'Etat.

A Méribel (Savoie), c'est un coup dur pour Alizée Lalire, monitrice de ski. Comme tous les professionnels touchés par la crise sanitaire, elle a droit au fonds de solidarité. Pour les moniteurs et leur activité saisonnière, il est généralement versé en prenant comme référence les revenus moyens de 2019. Le problème c'est que cette année-là, la jeune monitrice n'a travaillé qu'un mois, car elle était en congé maternité. Une situation que le logiciel des impôts n'a pas réussi à intégrer.

Toute l'info sur

Le WE

Plusieurs dizaines de moniteurs connaissent une situation similaire à la sienne. Certains manifestent régulièrement devant le centre des impôts de Moûtiers, compétent pour le versement des aides aux moniteurs des grandes stations savoyardes.

La spécificité des activités saisonnières des moniteurs de ski, comme d'autres professionnels de la montagne, oblige le service des impôts à saisir manuellement les demandes. La direction des Finances publiques en Savoie ne nie pas le problème. Depuis le début de la crise sanitaire, 500 millions d'euros ont été versés aux professionnels savoyards au titre du fonds de solidarité.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.