France/Espagne : les contrôles à la frontière renforcés pour endiguer les trafics de stupéfiants

France/Espagne : les contrôles à la frontière renforcés pour endiguer les trafics de stupéfiants

Depuis début janvier, les autorités mènent une expérience à la frontière franco-espagnole. Pour enrayer les trafics et l'immigration clandestine, le nombre de points de passage a été drastiquement réduit pour faciliter les contrôles.

Sur les 650 km de frontière entre l'Hexagone et l'Espagne, quinze points de passage sont fermés, soit près de la moitié. L'objectif est de concentrer toutes les entrées sur le territoire, là où se déroulent les contrôles. Sans des tests PCR négatifs, impossible de passer. Une surveillance renforcée 24h/24, mobilisant 230 policiers et militaires.

Toute l'info sur

Le WE

Il s'agit avant tout d'un contrôle migratoire. Chaque jour en moyenne, 36 personnes étrangères en situation irrégulière sont stoppées à la frontière. C'est plus du double de l'an dernier. L'autre ambition est également de lutter contre le trafic de stupéfiants et la menace terroriste. "On a des résultats qui commencent à être vraiment intéressants", affirme Etienne Stoskopf, le préfet des Pyrénées-Orientales.

Mais loin des regards, à Coustouges, à 830 mètres d'altitude, la frontière reste perméable. Les blocs de béton n'arrêteraient pas les trafiquants. En 2020, douze tonnes de cannabis ont été saisies en Pyrénées-Orientales. Le trafic est ralenti depuis quelques semaines mais il est loin d'être stoppé.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcats sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter