Gel : les aides exceptionnelles aux agriculteurs touchés sont-elles suffisantes ?

Gel : les aides exceptionnelles aux agriculteurs touchés sont-elles suffisantes ?

Le Premier ministre a promis des aides exceptionnelles aux agriculteurs victimes du gel. Une enveloppe d'un milliard d'euros a été ainsi débloquée. À cela s'ajoutent d'autres dispositifs. Mais est-ce suffisant au vu du désarroi des sinistrés ? Reportage.

Pas le temps de s'arrêter pour écouter les annonces à la radio, Marc doit replanter ses salades, toutes gelées. "J'ai du mal à croire à tout ça, j'ai besoin de voir du concret. J'ai besoin de savoir comment ça va être distribué et qui les aura réellement : les gros ou les petits", s'interroge-t-il.

Toute l'info sur

Le WE

Ce sont les abricots qui ont le plus souffert. L'arboriculteur en récolte d'ordinaire 3,5 tonnes. Au mieux cette année, il espère 400 kilos. "Ça ne fera plus jamais de fruits, c'est fini". Il faudra attendre la récolte pour connaître le montant des indemnités de l’État. Car ici, il n'y a pas d'assurances. "J'entends parler d'assurances, mais qui a les moyens d'en prendre. Elles nous coûtent plus chers."

Grégory est viticulteur. Sur ses quarante hectares, cinq ont été épargnés pas le gel. Ces annonces, il les attendait. Il y a d'abord le dégrèvement de la taxe foncière sur le non-bâti : moins de 2 000 euros par an. Autre mesure : le report ou l'exonération des charges sociales. "Si c'est exonéré, c'est une bonne chose. Si c'est reporté, ce sont des mesures qui n'ont pas un réel impact sur notre trésorerie".

Les agriculteurs sinistrés pourront aussi recourir au chômage partiel. Intéressant pour les coopératives, mais moins pour ces viticulteurs. Car ici, le travail reste le même. "On ne pourra pas mettre nos salariés au chômage partiel puisqu'on va en avoir besoin pour déjà préparer la récolte future". Vendanger même si on le sait déjà qu'au moins un tiers de la production viticole française sera perdue et 60% des abricots.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.