Grand format : les Français retrouvent le goût des champignons

Grand format : les Français retrouvent le goût des champignons

Avec les confinements et les couvre-feux, de nombreux Français ont retrouvé le goût de la cuisine. Et à leur grand étonnement, les professionnels ont noté un net regain d'intérêt pour les champignons.

Moyennant 15 ou 20 euros, il est possible de cultiver ses propres champignons. Faisant jusqu'à six kilos de récolte par boîte, le concept semble plaire aux consommateurs. Faire pousser son champignon, certains en ont fait leur métier. C'est le cas de Tarik Toubal à Bordeaux. Cet ancien apiculteur a installé sa production dans un blockhaus désaffecté. Des pleurotes, des shiitakés, il en produit en tout 150 kilos par semaine. À cause de la pandémie, cet agriculteur urbain a perdu toute sa clientèle constituée essentiellement de restaurateurs. Alors, il s'est tourné vers la grande distribution, créant un circuit court avec des produits ultra-frais. Les consommateurs en redemandent.

Toute l'info sur

Le 20h

Pendant les confinements successifs, les Français se sont mis à cuisiner pas cher et facile à préparer. Le champignon est devenu la star des étals de fruits et légumes. L'espèce la plus consommée est le champignon de Paris. À tel point qu'en Dordogne, une champignonnière bio a atteint ces dernières années sa capacité maximale de production. Cinquante tonnes de champignons y sont récoltées chaque mois et janvier est considéré comme le pic de la saison. Ainsi, cinquante mille tonnes de champignons frais sont consommées chaque année en France. Et l'engouement est tel qu'il faut en importer près de la moitié pour répondre à la demande du marché.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter