VIDÉO - Des homards "entassés, lentement asphyxiés" : Monoprix assure qu'il s'agit d'un "acte isolé"

Société
DirectLCI
SOUFFRANCE - L'ONG de défense des droits des animaux PETA signale, dans une vidéo publiée ce mardi, les méthodes de stockage des homards de l'entreprise de grande distribution Monoprix. Entassés à l'air libre dans des cartons, "ils sont lentement asphyxiés" s'indigne l'association. "Un acte isolé" selon la marque distributrice.

L'association l'assure, les homards sont des animaux capables d'éprouver la douleur. Les images diffusées ce mardi par l'ONG de défense des droits des animaux PETA dénoncent, dans une vidéo postée sur YouTube, les méthode de stockage des homards de l'entreprise de grande distribution Monoprix.


"Entassés à l'air libre dans des cartons, ils sont lentement asphyxiés et leur calvaire peut durer plusieurs jours", précise l'association. "Monoprix ne peut garantir des conditions de vies décentes pour les animaux, qui connaîtront de toute façon une mort barbare. Dites à Monoprix d'en finir avec ces couloirs de morts et de cesser de vendre des homards vivants", s'insurge l'ONG.

Monoprix, contacté à maintes reprises par la PETA

Contactée par LCI, Anissa Putois, chargée des relations presse de la PETA, raconte : " Un consommatrice nous a informés au printemps dernier que des homards étaient entassés dans des cartons et ne bénéficiaient pas de bassins. Nous avons alors décidé de contacter la marque et ce, à maintes reprises. Elle nous a ensuite assurés que le nécessaire serait fait... Sans résultat". "Notre objectif est de nous concentrer sur le sort des homards et non de faire du bruit", assure-t-elle. 

Il s'agit d'un acte isolé survenu dans l'une de nos enseignes Marion Delonfoux, chargée de la communication du groupe Monoprix

Une version corroborée par Marion Denonfoux, chargée de la communication du groupe Monoprix. "Nous sommes en lien avec la PETA depuis la fin du mois de mai dernier et, effectivement, nous avons été contactés à plusieurs reprises."


"Il s'agit d'un acte isolé survenu dans l'une de nos enseignes en région parsienne", explique la réponsable. Mais pourquoi une telle négligence ? "Cela est dû à une sur-livraison", poursuit-elle. Depuis, des consignes auraient été envoyées aux boutiques présentes dans 250 points de vente en France "afin que cela ne se reproduise plus", assure Marion Denonfoux à LCI.

Vivarium pour tous

"Ceci dit, le groupe Monoprix s’engage, d’une part, à continuer à vendre les homards vivants [pour répondre à Cyril Ernst, porte-parole de PETA France, qui appelait le magasin à cesser de le faire, ndlr], mais aussi à admettre que la souffrance animale est inadmissible", prévient-elle.


 "En parallèle, nous réalisons des achats de vivariums dans l'ensemble des boutiques afin d'optimiser les conditions de stockage des homards". Une vaste opération qui devrait prendre "quelques mois", conclut la responsable. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter