Incendie près de Marseille : la sécheresse en cause

Incendie près de Marseille : la sécheresse en cause

L'incendie d'hier a détruit, à l'est de Marseille, plus de 150 hectares de végétations. Des dizaines de maisons ont dû être évacuées. La sécheresse serait l'une des causes de ce drame.

Encore cet après-midi, un hélicoptère a transporté du matériel pour les pompiers dans des zones difficiles d'accès, là où le feu a brûlé, au coeur du massif du regagnas à Auriol. Au total, 90 hectares sont partis en fumée hier soir. Les riverains n'ont pas voulu quitter leurs domiciles, mais ils ont guetté toute la nuit les flammes.

Toute l'info sur

Le 20h

Dans la forêt brûlée, il ne fait que 10°C, mais il y beaucoup de vent. Les pompiers sont toujours sur place pour éteindre les fumerolles. "Il est très important de bien noyer. Tout simplement parce que si on ne fait pas ce travail de fond, on risque à tout moment, avec le vent, une reprise", explique Lieutenant Grégory Lefeuvre.

Un peu plus loin, les sapeurs-forestiers débroussaillent la végétation avec un bulldozer. L'objectif est d'établir une zone pare-feu en lisière de l'incendie. La garrigue est déjà trop sèche par rapport aux autres années à la même époque. "C'est comme de la paille. Il suffit d'une petite étincelle pour que ça brûle". La terre manque d'eau. Dans les Bouches-du-Rhône, il est tombé en un an 400 millimètres de pluie.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Lire et commenter